Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 21.06.2015 - abdel-samari - 2 min  - vu 163 fois

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine...

Photo d'illustration : droits réservés.

Chaque semaine la Rédaction vous propose un cocktail d’indiscrétions politiques, culturelles, économiques ou sportives. Restez connectés !  

Parti Socialiste  : "la balle entre les deux yeux". Bonne ambiance au PS à l'approche des Régionales. Après avoir écarté la candidature de la députée nîmoise, Françoise Dumas, l'atmosphère entre la capitale régionale et Nîmes est quelque peu tendue. Ce doux euphémisme s'est traduit notamment par l'invective d'un socialiste à l'endroit de Jérome Puech. Le secrétaire de section (Nîmes 1) s'était publiquement indigné de la candidature de Christophe Geneix, septième sur la liste des régionales (qui avait lâché,  durant l'entre-deux-tours des municipales, la liste PS au profit de celle des communistes). "Il mérite une balle entre les deux yeux", a vilipendé l'agacé. Pour une fois, on demande aux politiques de ne pas passer des paroles aux actes…

L'excursion : des militants PS rencontrent l'entreprise Bastide. Le 3 juillet, l'entreprise de matériel médical et paramédical qui emploie 1 100 salariés, a accepté de recevoir une quinzaine de militants pour débattre des réformes mises en place par le gouvernement Hollande : Prud'hommes, pacte de responsabilité, imposition…

Régionales : Aurélie Génolher, tête de liste EELV dans le Gard. Ce sera finalement la maire de Marsillargues-Attuech qui conduira la liste pour le scrutin de décembre. Une candidature, à la demande de Gérard Onesta, leader écologiste de la super-région, qui avait préféré que le député Christophe Cavard se range en seconde position. Le parlementaire nîmois, "pour une raison indépendante aux Régionales" a finalement claqué la porte de son parti. Ce qui n'est pas pour déplaire à certains membres de son ex-famille politique…

Le député Christophe Cavard a enfin trouvé son local ! En attendant, l'ex-écolo ne chôme pas et installera sa permanence parlementaire, rue de l'Ecluse, dans le centre ville de Nîmes. Son QG servira à recevoir les Gardois de sa 6ème circonscription, mais aussi à trouver une nouvelle dynamique à son avenir politique : le démissionnaire EELV n'entend pas tirer sa révérence de la vie publique. Des contacts sont noués d'un bout à l'autre de la région, notamment avec les ex-PS Gérard Poujade (Tarn) et le maire de Montpellier, Philippe Saurel. A suivre.

Gard : La Marseillaise déménage. Repris par Les Editions des Fédérés - présidées par le secrétaire départemental PCF des Bouches-du-Rhône Pierre Dharréville - le quotidien a subi dans le Gard, plusieurs changements. Outre le licenciement de plusieurs journalistes des deux rédactions (Nîmes et Alès), le siège nîmois a été catapulté au-dessus du bar du Prolé. Si les deux journalistes de la Rédaction gardoise auront toujours autant de facilités à prendre l'apéro, ils le feront sous l'oeil attentif des militants communistes.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais