Publié il y a 1 an - Mise à jour le 11.11.2022 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 433 fois

DÉPARTEMENT Du mieux dans l’égalité entre les femmes et les hommes…

Le conseil départemental du Gard (Photo : Coralie Mollaret/Objectif Gard)

Ce jeudi, les conseillers départementaux ont examiné le rapport 2021 égalité femme-homme. Bonne nouvelle, l’écart salarial se réduit et la moitié des avancements sont féminins. 

Séance publique extraordinaire, ce jeudi matin. Législation oblige, les 46 élus départementaux ont examiné le rapport d’égalité femme-homme, présenté par la conseillère départementale chargée de la Lutte contre les discriminations, Isabelle Fardoux-Jouve. Sur les 3 058 agents, 63 % sont des femmes. Derrière cette apparente égalité, les femmes sont surreprésentées dans les secteurs administratif, social et les aides à domicile. 

« En politique, les femmes se voient encore confier des missions héritées de la répartition des tâches aux foyers… C’est pour cela qu’on les retrouve, bien trop souvent, à s’occuper du social, de la politique familiale ou de la vie scolaire », intervient Laurence Barduca-Fauquet, élue du canton d’Aigues-Mortes et présidente d’Habitat du Gard. Bonne nouvelle toutefois dans ce rapport : l’écart salarial entre les hommes et les femmes se réduit par rapport à l’an dernier, avoisinant environ 3 %. 

Ce rapport a été l’occasion de parler plus largement de la condition des femmes. L’élu communiste nîmois et vice-président chargé aux Sports, Vincent Bouget, n’a pas manqué de préciser : « Le Département a augmenté de 70 % ses subventions aux clubs féminins. La persistance de discours rétrogrades peut se cacher derrière des arguties techniques qui permettent de fuir les responsabilités politiques. » Une référence à la volonté de Nîmes métropole - où est également élu Vincent Bouget - de supprimer ses subventions aux clubs amateurs féminins ? 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio