Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 29.03.2022 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 710 fois

EXPRESSO Au Vigan, l’avenir de la cité scolaire André-Chamson en débat

Françoise Laurent-Perrigot, présidente du Conseil départemental du Gard et Carole Delga, présidente du Conseil régional (Photo : droits réservés) - CHRIS

Le Département et la Région négocient une nouvelle convention pour la gestion de la cité scolaire André Chamson. Un établissement d’environ un millier d’élèves, regroupant collégiens et lycéens. 

C’est l’une des particularités de notre territoire. Au Vigan, le collège et le lycée sont regroupés au sein d’un seul établissement : la cité scolaire André-Chamson, du nom de l’ancien écrivain cévenol et membre de l’académie française. « Ce regroupement est historique, j’ai moi-même été élève là-bas », confie Régis Bayle du haut de ses 47 ans. Maire d’Arrigas et président de la communauté de communes du Pays viganais, le socialiste a été élu aux dernières élections conseiller régional dans l’équipe de la présidente Carole Delga.

En juin, la convention qui lie les deux collectivités arrive à son terme. Ladite convention date de plusieurs années. « À l’époque, l’idée était de laisser le Département du Gard gérer la cité universitaire du Vigan et la Région s’occupait de celle de Bagnols », commente l’une de nos sources. Depuis les choses ont changé... Services et élus travaillent actuellement à un nouveau partenariat, dans lequel la présidente de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) du Vigan, Marianne Gaston, espère faire entendre sa voix. Maman de trois enfants, scolarisés en cinquième, troisième et seconde, elle l’atteste : « Le bâtiment est vieillissant. Il y a de gros soucis informatique puisqu’une maintenance n’a pas été réalisée par le Département, ainsi qu’un souci avec les volets roulants ». 

À coup de prise de rendez-vous avec les élus du territoire, mais aussi lors des conseils d’administration, les parents d’élèves espèrent peser : « On ne se fait pas trop d’idées, on sait que la Région ne reprendra pas à sa charge l’établissement mais si elle pouvait donner un peu plus pour réaliser ces travaux, ce serait un bon début ». Régis Bayle l’a constaté : « Au Vigan, une partie des habitants a le sentiment que les pouvoirs publics les abandonnent… Bien sûr, ce n'est qu’un sentiment ! » Selon nos informations, la dernière rénovation de la cité scolaire remonte aux années 90. Elle avait été décidée par Alain Journet, alors président du département du Gard et natif du Vigan. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio