Actualités
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 04.05.2017 - coralie-mollaret - 5 min  - vu 474 fois

FAIT DU JOUR Yoann Gillet dérape : « 80% des naissances à Nîmes sont des personnes d'origine maghrébine »

L'ex-secrétaire départemental du FN dans le Gard, Yoann Gillet. (Photo : Objectif Gard)

Yoann Gillet est le président du FN 30 et directeur de cabinet du maire FN de Beaucaire. (Photo : Thierry Allard)

Dernière ligne droite de la Présidentielle… Avant le second tour, Objectif Gard a interrogé les représentants gardois des candidats Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Place ce jeudi au président du FN 30, Yoann Gillet.

Objectifgard : Dans le Gard, vous n'avez pas atteint la barre des 50% que vous vous étiez fixé. Un peu déçu ?

Yoann Gillet : Ah ! Je m'attendais à cette question… Marine Le Pen a fait 5% de plus qu'en 2012. Vous savez, moi, je me fixe toujours des objectifs très élevés.

De la langue de bois... Comment l'expliquez-vous ?

Notre score aurait été plus élevé qu'aux Régionales si la participation avait été plus faible. Nos électeurs sont toujours mobilisés. Vous allez voir dimanche, ce ne sera pas le cas de l'électorat de Gauche ! Quant aux électeurs de Nicolas Dupont-Aignan et de François Fillon, ils devraient voter pour nous. Ils partagent les trois quarts de nos idées.  

Pour Les Républicains pas sûr… Ce qui rebute une partie de la Droite, c'est la sortie de l'Union européenne et de la zone euro. Des chefs d'entreprise qui ont voté François Fillon n'en veulent pas. 

Ce que veut surtout une majorité d'électeurs de François Fillon, c'est de la fermeté, une France souveraine. C'est ce que propose Marine Le Pen. La sortie de l'euro, ce n'est pas l'apocalypse ! Regardez ce qu'il se passe à l'étranger : 95% des pays dans le monde ont une monnaie nationale. C'est ça, la réalité !

Ces pays n'ont peut-être pas le même modèle économique. La France exporte et importe beaucoup de produits avec les pays de l'Union…

Il faut voir notre politique globale. Avec la sortie de l'Union, nous arrêterons de verser notre contribution européenne. Cet argent sera remis dans l'économie française. Ensuite, on baissera les charges pour aider les TPE et PME, à hauteur de 50 milliards. En clair : vous êtes commerçant, vous voulez embaucher une deuxième vendeuse, automatiquement vous aurez une baisse de charge sur vos deux employées. Vous savez, certains pays ont des barrières douanières, comme les États-Unis ou les pays d'Asie. Nous, on veut protéger nos industries pour lutter contre le chômage et réinstaller un cercle vertueux.

Quatre mesures phares

La sortie de l'Union, est-ce votre principale mesure pour lutter contre le chômage ?

Nous voulons réindustrialiser le pays ! Faire en sorte que l'on produise plus en France.

Que produirait-on ?

Mais tout ! On peut tout produire en France ! Vous n'allez pas me demander si c'est une tasse à café…

C'est important de le savoir. Aujourd'hui par exemple, on importe nos vêtements d'Espagne, d'Asie… Des vêtements de bonne qualité et à bas prix. Si on les fabriquait en France, ça coûterait bien plus cher... 

… De bonne qualité ? C'est pas ça que j'appelle de la qualité ! Et puis, si ça ne vous fait rien de porter des habits fabriqués par des enfants de 4 ou 5 ans !

Vous caricaturez… Les Français n'ont peut-être pas tous les moyens d'acheter français.

Oui mais en Espagne, le SMIC, il est à combien ? Et puis, on fait travailler qui ? Les immigrés que l'on paie beaucoup moins cher ? Trouvez-vous ça normal, par exemple, que la France mette de l'argent pour aller construire une usine Renault au Maroc ?

Concernant l'amélioration du pouvoir d'achat. Que propose Marine Le Pen ?

Pour les salaires jusqu'à 1 500€ par mois, une hausse de salaire de 80 € par mois. Elle est possible en raison de la baisse des cotisations. On augmente les salaires sans faire peser cette hausse sur les entreprises. En fait, c'est l'État qui touchera 80€ en moins.

Sur la sécurité ?

L'embauche de 15 000 forces de l'ordre et 6 000 douaniers. Ils seront postés aux frontières françaises pour les surveiller. Sur la sécurité du territoire, Marine Le Pen veut faire passer le budget de la défense à 2% du PIB. Une partie servirait à recruter des militaires mais aussi à l'achat de matériel, comme un deuxième porte-avion.

La question de l'immigration 

Sur l'immigration ? 

D'abord, le retour aux frontières nationales. Ça permet de savoir qui entre et sort sur notre territoire. Aimeriez-vous que je vienne chez vous sans être invité ? Nous avons une immigration clandestine importante… Avec le laxisme généralisé des gouvernements de Droite et de Gauche, on a l'impression qu'être clandestin, ce n'est plus être hors la loi. Ceux qui doivent être raccompagnés à la frontière le seront. Ils nuisent à ceux qui ont vraiment besoin d’asile… Et puis, dans quelles conditions ont les accueille ? Aujourd'hui, les immigrés prennent, en partie, la place de nos SDF dans les centres !

Vraiment ? 

Oui ! Vous vivez dans le monde des bisounours ! Un rapport de la Cour des Comptes l’a démontré (…) Par ailleurs, sur la question de l’immigration, on veut atteindre un seuil migratoire de 10 000 personnes.

Que faire des étudiants étrangers qui viennent en France, notamment dans le cadre d’Erasmus ?

On ne parle pas des étudiants, au contraire on veut développer Erasmus… On ne compte également pas les touristes, je vous rassure ! On fera beaucoup d’économies, on ne paiera plus les soins médicaux (des étrangers, NDLR). Mais excusez-moi, un étranger qui vient en France et qui se refait les dents gratis…

L’AME (Aide Médicale d'État), c’est pour les soins (dans la limite de ce qui est remboursé par la Sécu).

Mais, vous êtes conscients de ce qu’il se passe ! Allez dans un hôpital, allez voir un dentiste ! Un jour, vous allez faire une semaine avec le FN ! Je vais vous amener à l’hôpital, à la maternité notamment… Vous allez voir. Il y a un problème en France : 80 % des naissances en France... Enfin j’exagère : 80 % des naissances à Nîmes, ce sont des personnes d’origine maghrébine. Ça veut dire qu’il y a eu beaucoup d’immigration en France. On ne peut pas le nier.

Au CHU Carémeau ?

Oui. 

Vous faites allusion à la théorie complotiste du « grand remplacement » ? 80% des naissances ? Votre affirmation ne tient pas la route…

J’ai pas dit qu'ils étaient responsables du terrorisme !

(…) D’où tenez-vous vos chiffres ? 

Le personnel. Mais je ne peux pas vous dire qui, sinon la personne aura des emmerdes.

La parole publique, c’est important. Ces 80%, vous les avez vérifié ou vous répétez ce que l'on vous a dit ? 

Mais c’est la vérité ! (…) Et, j’ai pas envie de vous répondre. Vous allez caricaturer. C'est une phrase dans une conversation. Sortie de son contexte, ça ne veut rien dire. 

Vous vous victimisez. 

Alors si ça vous fait plaisir, je n’ai rien dit !

Propos recueillis par Abdel Samari et Coralie Mollaret

*Joint par nos soins, le CHU de Nîmes n'a pas donné suite, déclarant l'affirmation du président du FN comme « nulle et non avenue ». Une réponse qui en dit long.

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais