Actualités
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 13.07.2023 - Corentin Corger - 2 min  - vu 1722 fois

FESTIVAL DE NÎMES Lomepal et son style unique ont conquis les arènes

Lomepal festival de Nîmes arènes concert

Antoine Valentinelli a dompté les arènes 

- Photo Corentin Corger

Hier soir, pour la 14e soirée du festival de Nîmes 2023, le rappeur parisien Lomepal a enchanté le public des arènes avec son style particulier. 

Pour chauffer le public, il fallait bien en première partie un artiste de la trempe de Lomepal, qui sorte un peu des clous. Dans des arènes pleines à craquer, le public a découvert le duo britannique Sad Night Dynamite. Deux jeunes hommes dynamiques qui interprètent des morceaux sur une savante mixture de styles musicaux mélangeant G-Funk, hip hop et pop, en s'inspirant beaucoup de Gorillaz. 

Bière à la main pour l'un tout en chantant, et cri dans un mégaphone pour l'autre, ils ont laissé parler leur côté déluré. Sous une forte chaleur, le petit vent qui accompagnait l'arrivée de Lomepal vers 21h40 n'était pas de refus notamment pour ses trois amis du premier rang qui ont patienté depuis 9h30 le matin pour être devant la scène. En toute sobriété, fidèle à son style, le rappeur de 31 ans fait son entrée sur scène en chemise noir et jeans bleu quatre ans après sa dernière apparition sur la scène de l'amphithéâtre romain. 

Lomepal festival de Nîmes arènes concert
Le rappeur parisien a fait un show en toute sobriété, fidèle à son image  • Photo Corentin Corger

De "Flip", certifié triple disque de platine, en passant par "Jeannine", certifié disque de diamant, puis son dernier album "Mauvais ordre", Lomepal a envoûté ses fans avec ses chansons à texte qui évoquent un mal-être ou encore la solitude. L'interaction avec le public est naturelle et s'est véritablement ressentie au moment de l'incontournable "Yeux Disent" que l'artiste interprètera une deuxième fois dans une autre version. 

La foule reprendra même a cappella son morceau phare "Trop beau" avec les torches des téléphones allumées. "Lâchez vos téléphones vous allez vous faire mal", conseillera Antoine Valentinelli, de son vrai nom, avant de lancer un pogo. "Est-ce qu'il reste une putain d'énergie dans ses arènes ?", demandera-t-il sur la fin de sa prestation avant d'emporter les arènes avec lui sur le titre "Decrescendo". Plus d'une heure et demie de show conclue torse nu avec une descente dans le crash barrière. 

Retrouvez quelques images du concert de Lomepal : 

Sad Night Dynamique
Sad Night Dynamite a ouvert le bal, hier soir • Photo Corentin Corger

Sad Night Dynamique
La première partie a fait son job  • Photo Corentin Corger

Lomepal festival de Nîmes arènes concert
Certains fans avaient un message pour Lomepal • Photo Corentin Corger

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio