Actualités
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 14.12.2021 - thierry-allard - 2 min  - vu 1296 fois

FOURNÈS Le projet Amazon abandonné : « David peut gagner contre Goliath »

Les opposants au projet Argan/Amazon autour de leur avocate Me Alexandra Bouillard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le maire de Fournès l’a annoncé ce lundi soir : le géant du e-commerce Amazon abandonne son projet de centre de tri sur la zone de la Pale, projet controversé porté par Argan, qui a vu il y a quelques semaine son autorisation environnementale annulée par le Tribunal administratif de Nîmes. 

Patrick Fertil, de l’Association pour le développement de l’emploi dans le respect de l’environnement (ADERE), qui porte la contestation contre ce projet, accueille la nouvelle « d’abord avec un soulagement, ça fait trois ans qu’on mène la bataille contre ce projet qui nous semblait démesuré, opaque, précipité, avec des conflits d’intérêts, sans intérêt public majeur. » 

Un projet qui, entendait-on, allait ramener 600 emplois sur le territoire. « C’était faux, dans l’enquête publique il était écrit 150 emplois au départ, chiffre qui pouvait monter dans les deux ans à 200 emplois », affirme Patrick Fertil. Ce qui n’a pas empêché le Tribunal administratif de faire tomber l’autorisation environnementale, notamment en contestant l’intérêt général du projet en plus de la question des espèces protégées. 

Pour Patrick Fertil, Amazon fait bien d’abandonner son projet à Fournès, car il n’y avait, selon lui « aucune chance » de voir la Cour administrative d’appel de Marseille revenir sur la décision du Tribunal administratif de Nîmes. 

« Ce projet était parachuté et tenu par une toute petite partie des élus communaux », affirme Patrick Fertil, avant de revenir sur le volet pénal de l’affaire, avec l’enquête ouverte contre plusieurs élus locaux pour prise illégale d’intérêts. « Cette procédure pénale a aussi plané au-dessus de ce projet, c’était une épée de Damoclès », estime Patrick Fertil, qui pense que cet aspect a pu peser sur la décision du géant du e-commerce. 

Reste qu’il s’agit d’une victoire pour les opposants. « David peut gagner contre Goliath », se plait à dire Patrick Fertil. Et maintenant ? « Il faut tourner la page et aller plus loin, la zone de la Pale est la porte d’entrée du futur Parc naturel régional, il faut qu'elle soit réussie pour que chacun mesure qu’il rentre dans un territoire d’exception », avance-t-il, tout en affirmant qu’avec la charte du Parc naturel régional, « il y aura un garde-fou. » Comprendre qu’il ne sera plus possible d’envisager un projet comme celui d’Argan-Amazon. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais