Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 24.11.2020 - abdel-samari - 1 min  - vu 1150 fois

GARD "La Droite départementale au rendez-vous de son histoire" pour le Parti socialiste

Photo DR

Dans un communiqué adressé aux rédactions locales, la fédération du Parti socialiste du Gard s'exprime à quelques jours de l'élection du nouveau président du Département du Gard. Après l'annonce sur Objectif Gard du Rassemblement national appelant à voter pour un candidat de la Droite, les socialistes montent au front.

"Vendredi 27 novembre, l’assemblée départementale sera amenée à choisir celui ou celle qui aura la charge de la conduire jusqu’aux élections générales de juin prochain. Pour les socialistes, il ne fait aucun doute qu’aucune voix ne doit manquer et qu’aucune voix ne manquera à Françoise Laurent Perrigot, qui a été choisie par le groupe majoritaire socialiste et apparentés. Son expérience et le sens du compromis qui la caractérise seront bien utiles dans la période qui s’ouvre", fait savoir Jean Denat premier secrétaire fédéral.

"Avec la position prise par le Rassemblement National, les élus républicains appartenant à l’opposition du Centre et de la Droite sont face à un choix que l’on peut qualifier d’historique au sens de l’éthique en politique. Avec les voix de l’extrême-Droite la porte de la présidence du conseil départemental leur est ouverte au prix du renoncement aux valeurs républicaines qui ont construit leur engagement politique. Nous verrons ce qu’ils feront et l’histoire en jugera."

"Le choix de la Droite d’accepter une élection avec les voix du Rassemblement National serait porteur de grandes difficultés pour les Gardois dès les premières semaines de cette fin de mandat et donnerait un enjeu démocratique majeur aux prochaines élections départementales", termine la fédération du Parti socialiste du Gard.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio