Actualités
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 09.12.2023 - Corentin Corger - 3 min  - vu 562 fois

GARD Loto, jeux à gratter… Combien cela rapporte dans notre département ?

denonfoux française des jeux fdj nîmes

Une partie de l'équipe de la Française des Jeux de Nîmes 

- Photo Corentin Corger

En 2022, dans le Gard, trois joueurs sont devenus millionnaires.

Composé de 1 700 collaborateurs au niveau national, la Française des Jeux est présente dans 30 000 points de vente partout sur le territoire. En 2022, l’organisme a encaissé plus de 21 milliards de mise, chiffres en progression, pour un taux de redistribution aux joueurs de 68 % (14,3 milliards d’euros). Les jeux de tirage (Loto, Euromillions et le petit nouveau EuroDreams), les jeux en ligne et surtout les jeux de grattage qui représentent la moitié du chiffre d’affaires avec le Cash en tête des ventes.

De ses 21 milliards, 4,1 sont reversés à l’État, ce qui représente 1 % du budget de la France dédié à la rénovation de bâtiments sportifs. Un milliard est reversé à l’ensemble des points de vente, le chiffre d’affaires de la FDJ sur 2022 est de 2,5 milliards d’euros. Des chiffres à donner le tournis et l’obligation de prévenir des addictions et de veiller à l’interdiction de jeux des mineurs. Localement, Nîmes est une place forte pour la FDJ car la capitale gardoise accueille l’agence principale pour la zone Occitanie Est qui comprend sept départements : Aveyron, Aude, Gard, Hérault, Pyrénées-Orientales, Tarn et Vaucluse.

-22 % de points de vente à Nîmes en dix ans

Sur le boulevard du président Salvador Allende, après le Colisée, 1 300 m2 de locaux sont occupés par 40 collaborateurs qui gèrent plus de 1 900 clients. Avec la particularité dans le Sud, d’avoir davantage des joueurs de tirage. Depuis le début de l’année, c’est près de 54 millions d’euros de commissions versées aux commerçants dont 10 millions d’euros dans le Gard. On compte 354 points de vente dans notre département dont 56 à Nîmes. Un chiffre en nette régression car en dix ans la cité des Antonin a connu une baisse de 22 % du nombre de points de vente.

denonfoux française des jeux fdj nîmes
De nombreuses personnalités étaient invitées à visiter les locaux de la FDJ • Photo Corentin Corger

« Cette année, ça s’est accéléré avec les émeutes de cet été, les deux points de vente de Pissevin n’ont toujours pas rouvert », précise Nicolas Denonfoux, responsable secteur commercial Est Occitanie. L’an dernier, neuf millions d’euros de gains, supérieurs à 2 000 euros, ont été remportés dans le Gard dont deux millions d’euros à Nîmes avec des gagnants à plus de 500 000 euros. Le dernier date de début octobre au tabac Le Feuchères près de la gare. Au total, le Gard compte trois millionnaires en 2022 : à Alès, Saint-Geniès-de-Comolas et Bagnols.

Deux gros gains en trois mois à Bagnols

Dans la capitale du Gard Rhodanien, le bureau de tabac Les Jardins de l’Ancyse a eu la chance assez unique de connaître de grands gagnants en l’espace de trois mois avec un million d’euros et 500 000 euros. Ce point local en présence de nombreux élus et acteurs locaux était l’occasion de faire connaître le rôle de la FDJ. « L’idée est de montrer que la FDJ est un acteur économique important », reprend Nicolas Denonfoux, devenu Gardois d’adoption.

guigou tebib denonfoux fdj
Michaël Guigou et David Tebib ont offert un maillot de l'USAM à Nicolas Denonfoux, le responsable local • Photo Corentin Corger

Et montrer aussi l’ancrage local avec notamment la Mission Patrimoine et 400 000 euros d’aides octroyées pour participer à la restauration de six sites gardois depuis 2018 : le temple à Gallargues-le-Montueux, l’escalier monumental Saint-Pierre à Pont-Saint-Esprit, la chapelle de la confrérie des Pénitents Gris à Aigues-Mortes, le château du Cheylard à Aujac, le château et son pigeonnier à Cassagnoles et l’observatoire du Mont Aigoual.

Et puis la fondation FDJ permet aux détaillants de présenter un projet solidaire porté par une association locale en lien avec l’éducation et l’insertion. Six associations gardoises ont été aidées. Sans oublier les partenariats avec les clubs sportifs comme avec l’USAM Nîmes Gard.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio