Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 05.11.2020 - anthony-maurin - 1 min  - vu 135 fois

GARD L'UPE veut tracer des perspectives

Marco Lucca, président de l'UPE 30 (Photo Richard Sauvage). - Richard Sauvage

L'UPE 30 est un syndicat patronal interprofessionnel financé à 100% par les cotisations des adhérents ce qui garantit une totale liberté de pensée et d’action, au seul service des entreprises gardoises. Par la voix de son président, Marco Lucca, le syndicat réagit à la situation actuelle.

"Suite aux annonces d’un reconfinement par le président de la République et à la réaffirmation dimanche dernier par le Premier ministre de la fermeture des commerces dits " non-essentiels ", il apparaît désormais urgent de trouver des mesures permettant aux professionnels de fonctionner le plus normalement possible avec la covid-19", entame le responsable syndical.

À son analyse, "le sentiment d’injustice est fort pour les 10 000 commerces du Gard concernés, obligés de tirer le rideau alors même que le Conseil scientifique ne les désigne pas comme lieux de contamination. La période de fin d’année est essentielle pour l’activité de ces commerces et le maintien de leur fermeture sera un choc économique à l’origine de milliers de faillites."

"Si on ne défend pas les ouvertures non autorisées, il nous semble néanmoins indispensable de trouver des solutions opérationnelles en concertation avec les fédérations concernées", prône-t-il avant de conclure : "On ne peut pas confiner et déconfiner en permanence, notre économie ne pourra pas le supporter et les dégâts humains seront dramatiques. Certains secteurs d’activité comme l’évènementiel, l’hôtellerie ou la restauration n’ont pas d’espoir, il faut impérativement tracer des perspectives pour les mois qui viennent."

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio