Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 12.06.2024 - CC - 3 min  - vu 5022 fois

GARD Quels sont les sites où la baignade est interdite ?

Image d'illustration. 

- Photo Objectif Gard

Comme chaque année, l'ARS fait le point sur la qualité des eaux de baignade dans le Gard 

En 2023, 100 % des eaux de baignade en mer et 92 % des baignades en eau douce en Occitanie sont classées en excellente ou bonne qualité. On constate ainsi une stabilité de la qualité des eaux de baignade de notre région en 2023. La qualité des eaux de baignade fait l’objet d’un contrôle sanitaire organisé par l’Agence Régionale de Santé et mis en œuvre par les responsables de sites de baignades (collectivités ou gestionnaire du site). Durant la saison balnéaire 2023 (entre le 15 juin et le 15 septembre 2023 pour la mer et selon les dates d’ouverture de chaque baignade en eau douce), 3 717 prélèvements ont été réalisés sur les 446 sites de baignade d’Occitanie dont 154 baignades en eau de mer et 292 baignades en eau douce. 

Concernant notre département, sur les 12 Kilomètres de littoral situés sur la commune du Grau-du-Roi, l’ensemble des sites bénéficient d’une eau d’excellente qualité. Le programme de contrôle des baignades en eau de mer a concerné en 2023 les six sites de cette commune, représentant 84 prélèvements. Les six sites de baignade restent classés en « excellente qualité » depuis 2015. Le Gard dispose aussi d’un nombre important de baignades en rivière dont 95% sont de bonne ou d’excellente qualité. 

Le département compte un nombre important de rivières propices à la baignade : 77 sites ont été contrôlés par l’ARS soit 473 prélèvements. À l'issue de la saison 2023, 75% des sites de baignade en rivière faisant l’objet d’un classement s’avèrent de qualité excellente et 95% de qualité bonne ou excellente. Avec un été 2023 globalement chaud et sec, c’est-à-dire des conditions propices à une bonne qualité microbiologique de l’eau, ces résultats sont en légère amélioration par rapport à la saison précédente (respectivement 73% et 92% en 2022).

Trois sites classés "insuffisant"

Mais le nombre de sites de baignade classés en qualité « insuffisante » (non-conformes) augmente en passant de deux à trois. L’« Aire de loisirs » à Aumessas (l’Albagne) voit la confirmation d’un classement « insuffisant » en dépit d’investigations et travaux menés par la mairie. Devant cette situation, la collectivité préfère fermer cette baignade peu fréquentée, mais poursuivre néanmoins le suivi de la qualité de l’eau et les efforts pour retrouver une qualité d’eau conforme.

Le « plan d’eau d’Aulas » à Aulas (le Coudoulous) : est un site de qualité insuffisante depuis plusieurs années, en lien avec une maîtrise insuffisante des sources de pollution amont, voire d’une identification incomplète de celles-ci. Une interdiction de baignade est demandée pour l’été 2024. « La Salendrinque » (camping) à Lasalle (la Salindrenque), classée pour la première fois, voit ce site obtenir un classement « insuffisant », notamment en lien avec un épisode orageux (durant l’été 2022) qui n’avait pas fait l’objet d’une interdiction préventive.

En outre, un site est classé en « qualité suffisante » en 2023 (contre quatre en 2022). Il s'agit de « La Coquille » à Bagnols sur Cèze (la Cèze). Un classement dû en particulier à une pollution survenue en août 2022, suite au défaut d’un poste de relevage des eaux usées sans l’activation d’une interdiction préventive de baignade. À noter également, une interruption de l’écoulement de la Cèze constatée le 22 août 2023 au niveau du site « La Grotte des Fées » à Tharaux (situation d’assèchement non exceptionnelle).

La bonne qualité globale des sites de baignade en eau douce ne doit pas cacher leur relative fragilité, en particulier aux épisodes orageux, qui constituent la principale cause (indirecte) de dégradation de la qualité de l’eau. 

Pour connaître les 77 sites de baignade autorisés dans le Gard, cliquer ICI

CC

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio