Actualités
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 24.09.2022 - yannick-pons - 3 min  - vu 373 fois

GRAU-DU-ROI La Baie de Camargue Sailing toutes voiles dehors

Photo drone Le Grau-du-Roi (Photo Vincent Vigouroux)

Baie de Camargue Sailing. Entraînement d'optimists (photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Au large de la côte camarguaise, sur la table à carte du catamaran Le Providence quatre maires ont scellé à la plume le destin de la Baie de Camargue Sailing. Cette baie dite d'Aigues-Mortes, en forme de vague, déferle dans le monde international de la voile de l'Espiguette jusqu'à Palavas-les-flots.

C'est l'histoire de la rencontre au Grau-du-Roi autour d'une table du Miramar et d'un engagement, d'une promesse. C'est l'histoire de quatre maires en admiration devant le plan d'eau bleue, juste sous leurs yeux. Tous bouche "baie" de Camargue... Sailing ! Quatre Mousquetaires un pour tous, tous pour un, qui décident de se regrouper en un lieu, une entité géographique autour d'infrastructures exceptionnelles.

Michel Rozelet ( adjoint mairie Palavas), et les maires Robert Crauste (Grau-du-Roi), Stéphan Rossignol (La Grande-Motte) et Yvon Bourrel (Mauguio-Carnon). • Yannick Pons

La baie de Camargue Sailing est donc née, à l'encre noire, ce mercredi, sur la table à cartes du catamaran Le Providence, au large de la côte. "Nous avons déjà une unité de destin. Une volonté politique, bien présente, renforcée autour d’une table. Quand on additionne les anneaux des quatre ports, on a le plus grand port de plaisance du monde. Ce plan d’eau est déjà reconnu dans le monde de la voile. On ne part pas de rien", lance Robert Crauste, le maire du Grau-du-Roi. Christian Jeanjean de Palavas, Stéphan Rossignol de la Grande-Motte et Yvon Bourrel pour Mauguio-Carnon sont les trois autres maires compagnons de ce nouveau "Seigneurs des anneaux".

Terrain de jeu idéal

Cette baie est un terrain de jeu idéal du point de vue de la voile. Du vent dans tous les sens, le Mistral et la Tramontane, du "sud-ouest", thermique qui rentre de la mer l’après-midi. Les courants créés par les rivières consécutivement à chaque pluie ajoutent aussi un côté stratégique aux régates. Même la mer propose ses différents chemins, plate côté Palavas et plus turbulente côté Port-Camargue. Et puis le soutien des communes, des ports des sociétés nautiques et des associations font de cet endroit un écrin sublime qui abrite déjà quelques champions comme Noé Garandeau, champion du monde iQFoil 2022 en moins de 17 ans (Yacht Club Mauguio Carnon).

Noé Garandeau, champion du monde iQFoil 2022 en moins de 17 ans (photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Le Graulen Kito de Pavant qui se prépare pour la route du Rhum. La Grand-mottoise Margaux Billy, vice-championne du monde de Nacra Racing. Ou les sœurs Solenza et Antéa Mariani, du Yacht Club Mauguio Carnon, fraîchement championnes du monde de dériveur 420. Et d'autres champions arrivent puisque la baie devient une arrière base d'entraînement des JO de 2024 en voile.

Accueillir des événements majeurs dans la voile

L'ambition affichée est d'accueillir des événements majeurs dans le monde de la voile. Avec 10 000 places au port, un aéroport, des gares de train, des infrastructures d'accueil, le combo est parfait. Le plan d'eau a obtenu récemment le label « Terre de Jeux et centre de préparation olympique voile » en vue des JO de Paris 2024, dont les épreuves de voile se dérouleront à Marseille.

La baie d'Aigues-Mortes en forme de vague (Capture d'écran Google earth)

La baie accueille d'ores et déjà des événements internationaux. La Base de Vitesse (*), est la plus grande compétition nautique de vitesse organisée à ce jour. La première édition du Carnon Wingfoil Event aura lieu les 24 et 25 septembre 2022. Cet événement rassemblera, pour la première fois en Europe, des coureurs professionnels et amateurs pour une traversée en Wingfoil de la baie de Camargue sur un Downwind de plus de 15 km.

La Baie de Camargue Sailing, terrain de jeu exceptionnel pour la voile (Photo Vincent Vigouroux)

Le championnat du Monde Nacra 17 et Nacra 15 aura lieu en 2024. Et pour finir, la ville du Grau-du-Roi Port-Camargue associée à la société nautique de Port-Camargue ont candidaté pour l’organisation du Championnat du monde de Kite et Kitefoil 2024. On a entendu sur Le Providence, peut-être sous forme de boutade mais pourquoi pas, les mots America's Cup. Faut pas rêver ?

Yannick Pons

* La compétition repose sur une règle simple : être le plus rapide, dans le cadre d’un challenge multicritères ! Sur le support nautique de leur choix (à la voile ou à la rame) et à tout moment de l’année, les participants enregistrent leur session de navigation en totale autonomie et rejoignent un classement local et national actualisé chaque mois. Cette animation fédératrice devient le premier événement globalisé et permanent, apte à se dérouler sur la totalité de la baie et offrant une pratique multi-supports ouverte à tous. Depuis le lancement de la base en mai dernier, plus d’une vingtaine de records ont déjà été établis.

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais