Actualités
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 28.02.2018 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 4010 fois

GRAU-DU-ROI La Bouvine en colère !

Le préfet de l’Hérault demande aux maires de réduire le nombre de jours de fêtes votives.
Abrivado des plages ( Photo d'illustration : DR)

La saison de la Bouvine démarre fort cette année… L’Union des jeunes de Provence et du Languedoc est en colère. Courrier à l’appui, l'association fait part de la volonté de la préfecture de l’Hérault de demander aux maires de réduire le nombre de jours consacrés aux fêtes votives.

Dans ledit courrier, la préfecture s'explique : « la menace terroriste s’établit toujours à un niveau élevé et de nombreux événements culturels et festifs vont être sécurisés ces prochains mois (…) Je vous demande d’organiser ces fêtes sur une durée raisonnable de 3 à 4 jours. En aucun cas ces fêtes ne devraient excéder les 7 jours. »

« C’est un scandale ! », dénoncent les festaïres gardois, « cette lettre arrive sur la table de nos élus sans la moindre concertation que ce soit avec les communes, les Comités des Fêtes, mais également les commerçants, manadiers et raseteurs qui vivent largement tout au long de l’année de ces fêtes. Il est d’ailleurs bon de préciser que l’économie globale de la Bouvine de ses traditions est estimée entre 25 et 30 millions d’euros ! »

Ce samedi 3 mars, lUnion des jeunes de Provence et du Languedoc appelle au rassemblement à 10h, au Bamboo Beach, plage du Boucanet. Une mobilisation qui se déroulera en marge du lancement de la saison taurine 2018 au Grau-du-Roi avec l'abrivado des plages.

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais