Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 14.04.2024 - Sacha Virga - 2 min  - vu 1345 fois

LA GRAND'COMBE Le Stade Sainte-Barbe a rendez-vous avec son destin ce dimanche

Sébastien Migliore, Lakhdar Badaoui et Akan Yavuz Stade Sainte-Barbe

De gauche à droite : Sébastien Migliore, Lakhdar Badaoui et Akan Yavuz

- Sacha Virga

Au coeur d'une saison complètement folle, le Stade Sainte-Barbe se frotte ce dimanche après-midi à Aigues-Mortes (R1), dans le cadre d'une rencontre de demi-finale de Coupe Gard-Lozère à domicile dès 15h. Retour sur cette belle épopée.

Dans quelques heures, la tribune du stade André Drulhon de la Grand'Combe redeviendra un chaudron, comme à tous les matchs à domicile. Pour cause, le Stade Sainte-Barbe reçoit Aigues-Mortes, club de Régional 1, dans le cadre d'une demi-finale de Coupe Gard-Lozère (entrée : 4 euros). Champions en titre, les Aigues-Mortais savent que la partie n'est pas gagnée d'avance, bien que trois divisions d'écart séparent.

"On voulait recevoir pour ce tour-là", affirme Lakhdar Badaoui, entraîneur du SSB, qui estime que sa saison est déjà réussie, même s'il ne dirait pas non à une nouvelle montée. Les Camarguais sont bien connus des locaux : "Il y a trois ans, on perd en quarts de finale (1-0) contre Aigues-Mortes", dévoile le président Akan Yavuz.

Promus en D1 après un titre bien mérité l'an passé, les hommes de Lakhdar Badaoui vivent sur un petit nuage. Actuellement troisième, le club grandcombien a encore la possibilité d'accrocher la première place en championnat, signifiant la montée à l'échelon supérieur. "L'objectif c'était le maintien, on ne s'attendait pas à être là où on est aujourd'hui. On ne s'est pas pris la tête", dévoile le coach.

Subissant un grand nombre de blessés en début de saison, l'effectif n'avait pas pléthore de joueurs. Pourtant en serrant parfois les dents, le club a su sortir la tête de l'eau grâce notamment à son homme à tout faire : Nassim Belkhacemi. "C'est le plus ancien de l'équipe, notre milieu box-to-box à la base", explique Lakhdar. Nassim a su être plus qu'une solution de secours dans les cages.

Une saison de tous les possibles

Cette belle place en D1 est venue s'accompagner de deux très beaux parcours en Coupe. Déjà cette après-midi face à Aigues-Mortes en Coupe Gard-Lozère, où les grand'combiens joueront un ticket pour la finale, mais aussi en Coupe Occitanie, où Rodez a eu raison du SSB aux tirs au but en seizièmes de finale. 

L'équipe dirigeante actuelle peut se féliciter d'en arriver là aujourd'hui : "On a repris le club il y a six ans. Il était en D3 avec beaucoup de déficit, il nous aura fallu déjà deux ans pour le remettre à flot", explique le président Akan Yavuz. "On essaye de lui redonner ses lettres de noblesse", ajoute Sébastien Migliore, secrétaire du club.

Soutenu par la ville de la Grand'Combe, Alès Agglomération et le département du Gard, le meilleur reste à venir pour ce club qui joue avec le coeur, et qui s'investit également dans d'autres causes qui franchissent les barrières du sport comme le Festival du Rire.

LIRE AUSSI : L'INTERVIEW SPORT Lakhdar Badaoui, entraîneur du Stade Sainte-Barbe : "Pour nous, on a déjà réussi la saison"

Sacha Virga

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio