Actualités
Publié il y a 5 mois - Mise à jour le 03.06.2022 - corentin-corger - 3 min  - vu 515 fois

LÉGISLATIVES Stéphane Guillemin (Reconquête) : "Brigitte Bardot était en bikini et pas en burkini"

Stéphane Guillemin, candidat Reconquête sur la 6ème circonscription (Photo Corentin Corger)

Marc Taulelle a été le premier à prendre la parole (Photo Corentin Corger)

Mardi soir, 130 personnes étaient réunies dans une salle du Grand Hôtel de Nîmes pour assister au principal meeting de Stéphane Guillemin, candidat du parti Reconquête sur la sixième circonscription du Gard. L'occasion de faire des propositions souvent axées sur la question de l'immigration et autour de l'Islam. 

Annoncé comme légèrement souffrant, Gilbert Collard n'était pas présent sur scène pour apporter son soutien à Stéphane Guillemin, candidat du parti Reconquête sur la sixième circonscription du Gard lors des prochaines élections législatives des 12 et 19 juin. C'est donc Marc Taulelle, référent Reconquête dans le Gard, qui est monté le premier sur scène pour prêcher la bonne parole zemourienne. Après avoir chauffé les 130 militants présents, dont la protection était largement assurée par un important service de sécurité, l'ancien conseiller municipal s'est voulu d'abord optimiste.

"Qui a le souvenir d'un parti qui en six mois passe de 0 à 130 000 adhérents, de 0 à 7% à la Présidentielle et de 0 à 2,5 millions de votes. On vient de s'installer de manière durable dans ce pays. Nous répondons à l'espérance de l'union des Droites." Dans ce préambule, Marc Taulelle s'en prend à Emmanuel Macron au sujet des incidents qui se sont déroulés lors de la finale de la Ligue des Champions au stade de France : "Un gouvernement qui ment en mettant la faute sur les Anglais, sans parler du pillage par la racaille du 93. La plupart des gens condamnés sont Algériens et n'ont eu que du sursis."

Augmenter les salaires de 150€ à 200€

Fidèle aux idées du polémiste, arrivé quatrième lors de l'élection présidentielle, la théorie du grand remplacement revient rapidement sur la table. "Pour la première fois de son histoire, la France est menacée dans son existence même", s'inquiète le référent acclamé par l'assistance et notamment Erick Cavaglia ainsi que Jean-Marie Moulin, respectivement candidat sur la sixième et la troisième circonscription. "L'islamisation de la France s'étend petit à petit. On assiste à un changement de société. Depuis 30 ans, je vis à Marguerittes et j'ai vu l'évolution", confie Christine, 72 ans, venue écouter son candidat et échanger avec des personnes qui partagent ses convictions.

La salle était bien remplie pour ce meeting (Photo Corentin Corger)

C'est ensuite Stéphane Guillemin qui est monté sur l'estrade pour énoncer ce qu'il ferait à l'Assemblée nationale s'il était élu député. Concernant le pouvoir d'achat, il souhaite augmenter de 150 à 200€ par mois les salaires et exonérer de charges et d'impôts les heures supplémentaires. Avec Reconquête, même la question économique est rattachée à l'immigration. "Le coût de l'immigration c'est 40 milliards d'euros par an, la fraude à la sécurité sociale représente 14 milliards d'euros. Les aides non contributives doivent être réservées aux nationaux." Après avoir évoqué l'emploi et la possibilité de travailler plus de 35 heures en fonction du secteur d'activité, le conseiller municipal de Marguerittes depuis 2008 n'a éludé aucun sujet polémique en lien avec l'Islam.

"M. Piolle... Voilez vos filles mais pas les nôtres !"

Tout d'abord concernant l'insécurité dans certains quartiers évoquant "une immigration entraînant une délinquance incontrôlée." Un petit rappel au grand remplacement, "le remplacement de la population constitue une réalité flagrante. La religion chrétienne est en voie de disparition", avant de parler du porc dans les cantines scolaires. "Il faut revenir à un menu universel", réclame Stéphane Guillemin qui s'arrête ensuite longuement sur le port du voile et particulièrement sur celui du burkini. "À Saint-Tropez, notre Brigitte Bardot national était en bikini et pas en burkini, s'exclame-t-il sous les applaudissements de la foule, M. Piolle (maire de Grenoble) vous êtes la honte de la classe politique. Voilez vos filles mais pas les nôtres !". 

L'interdiction du port du voile fait partie des propositions du candidat Reconquête qui a rappelé son intention de lutter contre l'islam radical en évoquant les assassinats du Père Hamel, du Colonel Beltrame et de Samuel Paty. "Je ne peux plus me taire et accepter sans réagir que des fanatiques souvent en situation irrégulière assassinent nos prêtres, nos policiers et nos enseignants. La peur doit changer de camp et vite", martèle le Marguerittois adepte des phrases chocs (voir vidéo ci-dessus). Un discours qui s'est poursuivi à nouveau sur le thème de l'immigration mais sous le prisme de l'emploi : "Toute immigration nouvelle, non orientée vers le travail, doit être interrompue".

Pour finir, Stéphane Guillemin veut abroger la loi sur les pénalités financières qui s'appliquent aux communes qui ne respectent pas un quota de logements sociaux et a dénoncé le grand plan de rénovation urbaine. "C'est un scandale d'état pour une rénovation de façade. Assumons de nettoyer ces quartiers du trafic de drogue avant d'y injecter un euro supplémentaire d'argent public." Après des propos partagés par la foule présente, candidats et votants ont partagé le verre de l'amitié. Reste à voir si ces idées d'extrême-droite convaincront suffisamment les électeurs pour atteindre le deuxième tour.

Corentin Corger

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais