Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 21.09.2017 - elodie-boschet - 1 min  - vu 214 fois

L’IMAGE DU JOUR Nouvelle mobilisation contre la loi Travail à Alès

Le cortège alésien ce matin. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Deuxième journée de mobilisation contre la Loi Travail ce jeudi. A Alès, les manifestants ont répondu à l’appel mais en nombre un peu plus réduit par rapport à la semaine dernière.

On prend les mêmes et on recommence ! Neuf jours après la première manifestation, les opposants à la loi Travail sont redescendus dans les rues de la capitale des Cévennes, ce jeudi matin, pour défiler contre les ordonnances réformant le code du travail.

Malgré un nombre un peu plus réduit de manifestants par rapport à la semaine dernière – ils étaient 850 aujourd’hui selon les forces de l’ordre, 1500 pour la CGT – Alain Rivron, trésorier de l’Union locale, considère que cette nouvelle journée « est réussie à l’échelle d’Alès. » Alors que la foule scande ses traditionnels slogans, il ajoute : « Les gens ne sont pas prêts à se laisser dépouiller ! On sait bien que Macron a été élu pour faire le sale boulot des multinationales. Il ne comprendra pas tout seul qu’il faut qu’il arrête (…) Pour faire bouger les choses, il faudra bloquer le pays, ce que nous n’avons pas réussi à faire pour la loi El Khomri. » La partie est loin d’être gagnée pour les protestataires.

Devant le Carré d'Art de Nîmes, les opposants à la Loi Travail étaient bien moins nombreux.

A Nîmes, la situation est identique avec selon les organisateurs, près de 2000 personnes, moitié moins en réalité. Les opposants à cette Loi Travail ont battu le pavé du boulevard Victor-Hugo jusqu'à Feuchères, devant la Préfecture du Gard.

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio