Actualités
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 11.12.2022 - Sacha Virga - 2 min  - vu 250 fois

L'INTERVIEW Pascale Loison, coordinatrice du Téléthon dans le Gard : "Le bilan est positif, les chiffres sont en hausse"

Pascale Loison, coordinatrice du Téléthon pour le secteur sud du Gard. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) - Romain CURA

La coordinatrice du Téléthon dans le sud du Gard, Pascale Loison, fait le point sur ce week-end de mobilisation dans le département. Les nouvelles sont plutôt bonnes. Malgré la météo pluvieuse, les animations organisées ont permis de rapporter encore plus d'argent que l'année dernière et d'autres projets sont déjà en préparation pour 2023. Interview.

Objectif Gard : Quel bilan peut-on tirer de l'édition 2023 du Téléthon ?

Pascale Loison : Le bilan est positif. Tous les chiffres que l'on a recueillis pour le moment sont en hausse. Par exemple, sur Beaucaire l'année dernière, on était à environ 8 000 euros récoltés. Aujourd'hui, on en est à 15 000. Sur Saint-Gilles, la tendance est similaire. 4 000 euros en 2022 et 7 000 cette année. Concernant la météo pluvieuse, nous avons eu peu d'annulations, plutôt des reports comme avec "L'Hachez-vous", numéro 1 français du lancer de hache. On travaille avec eux pour organiser quelque chose fin janvier. Pour Leroy Merlin par exemple, ils ont continué leurs actions à l'intérieur de leur magasin.

Objectif Gard : Comment peut-on expliquer une augmentation aussi significative des chiffres ?

Pascale Loison : Depuis quelques années, on intervient gratuitement dans les écoles pour parler du Téléthon et de toutes les maladies que l'on peut soigner en faisant des dons. On sensibilise les jeunes à tout ça et ils en parlent à leurs parents. En fin de compte, le bouche-à-oreille ça marche. Mon mari organisait cette année un tournoi de badminton et de handball. Cette année, on a joué non-stop jusqu'à 6h du matin ! 80 équipes étaient mobilisées, soit plus de 200 personnes, les gens achetaient à boire, à manger... On n'a jamais vu ça. La ville de Nîmes avec l'aide de Julien Plantier nous a versé deux euros par entrée au Musée de la romanité le samedi. Aquatropic nous donnait toute la recette de ses entrées le même jour.

Objectif Gard : Des restrictions ont-elles été mises en place pour contrer la transmission du covid-19 ?

Je me suis fait tester tous les matins et tous les soirs pour être sûre de ne pas être positive. Les membres de l'équipe ont fait la même chose. La priorité pour nous, c'est la protection des personnes fragiles. Le but n'est pas de mettre les gens en danger. 

Objectif Gard : Avez-vous déjà réfléchi à une organisation particulière pour l'année prochaine ?

Pascale Loison : Oui, bien sûr. On va déjà s'occuper le plus tôt possible des animations en extérieur. Par exemple prévoir les tournois de pétanque en été. La priorité pour l'année prochaine, c'est de prendre du plaisir et de faire de cet événement un moment de fête. On réserve encore des surprises puisqu'on a des projets sur plusieurs villes comme Saint-Gilles ou Bellegarde. Il nous reste en attendant quelques rendez-vous cette année comme le repas des chefs au restaurant du Purple Campus à Marguerittes le 15 décembre prochain.

Sacha Virga

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais