Publié il y a 27 jours - Mise à jour le 26.05.2024 - Propos recueillis par Thierry Allard - 4 min  - vu 2027 fois

L’INTERVIEW Valérie Damidot : « Peut-être bien qu’on va refaire des émissions »

Valérie Damidot à côté d'une sculpture réalisée par les lycéens du lycée Gide d'Uzès, ce samedi

- Photo : Thierry Allard

L’animatrice Valérie Damidot, qui a popularisé la décoration à la télévision avec son émission « D&Co » sur M6, était au Salon de l’habitat de l’Uzège ce samedi. L’occasion de lui poser quelques questions, auxquelles elle répond avec son franc-parler habituel. Interview.

Objectif Gard : Vous venez au Salon de l’habitat de l’Uzège pour la première fois. Que pensez-vous de ce salon et de la ville d’Uzès ?

Valérie Damidot : Alors je n’ai pas encore eu le temps de voir la ville, mais je sais que c’est très beau. Et j’adore ce salon, j’ai eu un super accueil, tout en détente, un petit salon familial, c’est vachement bien, plein d’exposants très sympas, et j’aime bien l’idée de rencontrer les gens dehors. C’est très sympa, franchement.

La déco, l’habitat, font partie des choses que vous avez contribué à populariser à la télévision, avec votre émission, « D&Co », qui a été un grand succès. Ce type de salon, l’auriez-vous imaginé à l’époque où « D&Co » a été lancée ?

À l’époque, on a fait quand même pas mal de salons, on rencontrait beaucoup d’artisans. C’est là où tu rencontres les artisans locaux, j’aimais bien en faire travailler dans les coins où on était quand on faisait les maisons, je trouve que c’est plus intéressant que de prendre des enseignes de la France entière. 

On l’a vu sur la visite des stands, vous restez une passionnée.

Oui, quand même si à la base j’ai animé l’émission c’est aussi parce qu’ils avaient envie d’avoir quelqu’un qui aimait la déco. T’imagines bien que si je n’avais pas aimé la déco… Moi je venais plutôt de la récup’, d’une famille où on n’avait pas d’oseille, on faisait les brocantes et on retapait les meubles, moi j’ai amené ça à l’émission. Là on est en 2024, et plus que jamais c’est la récup’ et le recyclage qui priment. Ça a toujours été important pour moi. Dès le début on donnait les meubles à Emmaüs, alors que ça devait aller à la décharge. J’aime bien l’idée de faire de la déco encore. J’ai beaucoup de trucs de brocantes chez moi, j’aime chiner, j’aime les gens qui fabriquent, j’aime l’idée du recyclage. C’est toujours plus intéressant que d’acheter dans des magasins de meubles des trucs neufs.

Et c’est devenu tendance aussi.

Maintenant oui, parce que c’est devenu tellement dur. Aujourd’hui, tu gagnes un SMIC, essaie de te payer quelque chose autrement qu’en brocante ou en vide grenier, c’est compliqué, donc plus que jamais aujourd’hui c’est revenu dans la tendance. Nous quand on a commencé et qu’on disait on va recycler des trucs, les gens disaient : « ah bon ? » Ben ouais, on va essayer de rénover les pierres, les façades, de dire aux gens que c’étaient des bonnes bases, qu’il fallait les remettre au goût du jour. Pas tout de suite jeter tous les trucs.

Quels conseils donneriez-vous à une famille qui s’installe ?

J’ai toujours dit aux familles qui nous disaient « on voudrait du moderne » — il faut savoir que « moderne » pour les gens, c’est du laqué blanc — moi je leur demandais toujours : « c’est quoi votre mode de vie ? » Je trouve que ton intérieur est le truc qui doit te ressembler le plus. Si tu essayes de calquer sur des magazines que tu as vu, tu peux t’inspirer, mais il faut que ça ressemble à ton mode de vie. Est-ce que tu as des enfants, est-ce que tu reçois beaucoup, est-ce que t’as des animaux ? Tu ne vas pas t’acheter un canapé en lin blanc avec la personne à poils qui partage ta vie. Il faut t’adapter à ton mode de vie. Maintenant, il y a plus de facilités, quand tu veux changer ton intérieur, il y a des trucs plus simples à faire.

Et il faut faire attention à l’uniformisation.

Il y en a plein, ils adorent, pour eux c’est hyper important d’avoir du laqué blanc. Moi, ça me donne envie de crever, mais après je respecte les goûts des gens. On essayait de les conseiller au maximum, mais tu ne peux pas aller contre les goûts des gens, c’est chez eux après tout. Mais je trouve que le plus important, c’est de faire quelque chose qui te ressemble, une maison ça doit vivre.

Quels sont vos projets à venir dans les prochaines semaines et les prochains mois ?

Là j’ai encore des dates sur mon seul en scène, je reprends à la rentrée, et j’ai vu qu’ils rediffusaient « D&Co » tous les dimanches, les matins, etc., j’ai dit : « les gars, venez on fait de nouvelles émissions, ce serait plus sympa. » Donc peut-être qu’on va refaire des émissions, on va voir… peut-être bien qu’on va refaire des émissions. Au moins un prime, même si les astuces ne vont pas changer, on va faire de la récup’, de la maroufle.

Sur quelle chaîne ?

Bah sur M6 ! On va aller chez des gens qui savent faire.

Le Salon de l’habitat de l’Uzège se poursuit ce dimanche 26 mai à l’Ombrière d’Uzès de 10h à 19h. Au programme : jeux gonflables, conférence sur le thème « sublimez votre intérieur grâce aux luminaires » à 16h ou encore ateliers pour enfants spécial fête des mères de 16h à 17h. Entrée libre.

Propos recueillis par Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio