Actualités
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 28.02.2017 - anthony-maurin - 2 min  - vu 192 fois

MARDI ECO Le Crédit Agricole en Assemblée Générale à Rodilhan

À l'Espace culturel Bernard Fabre pour la troisième année consécutive, deux caisses locales du Crédit Agricole tenaient leur assemblée générale (Photo Anthony Maurin).

Les Caisses locales du Crédit Agricole Domitia Capitelle et Nîmes Costières tenaient leur assemblée générale commune.

Banque régionale et mutualiste, le Crédit Agricole a pour habitude de convier ses clients et sociétaires à la traditionnelle assemblée générale de la structure. Pour mutualiser les moyens, les deux caisses locales réunissant les villages de Bouillargues à Bezouce, de Redessan à Garons en passant par Marguerittes, Caissargues ou encore Manduel, organisaient une assemblée commune.

Après une année 2016 porteuse de renouvellement sur le territoire avec la nouvelle ZAC de Bouillargues, le futur Data Center, les avancées de la gare de Manduel, la ZAC Mitra, la Sécurité civile à Garons et le gros morceau Orchestra, il était grand temps que le Crédit Agricole se positionne sur l'échiquier économique local. Comptant 12 communes sous leur coupe, les deux caisses s'étalent sur un bassin de près de 50000 habitants.

Pour être au plus proche d'eux, un pacte coopératif et territorial a été mis en oeuvre en comptant sur ce fameux esprit mutualiste. Presque aussi nombreuse que l'année dernière, l'assemblée est garnie de têtes chenues mais demeure très active quand les questions, plus ou moins cinglantes, se mettent à pleuvoir. Ainsi, elle a su faire honneur aux valeurs mutualistes qui représentent le groupe bancaire et au moins, le public a pu parler, sans être bridé ni brimé.

En Languedoc et sur les 4 départements où elle est implantée, la banque représente 300000 sociétaires. Pour les 2 caisses du jour, ce sont près de 8000 sociétaires inscrits dans les rangs des clients privilégiés. On note également 239 nouveaux sociétaires en 2016 et 240 clients supplémentaires. En chiffres, les deux caisses ont délivré plus de 60 millions d'euros d'emprunts, ont plus de 8 millions épargnés et représentent la bagatelle de 717 contrats d'assurance pour la seule année 2016. Ces données révèlent une certaine reprise du marché de l'immobilier même si la croissance n'est que modeste, les taux d'intérêts demeurent bas et les Gardois investissent.

Des administrateurs venus de tous les horizons, de toutes les strates sociales dont pas mal de jeunes assureront la pérennité de la politique de la banque menée à l'échelle locale. Une réelle ambition de se lancer dans le 100% digital tout en restant 100% humain car plus d'1 client sur 3 sont des clients impliqués dans la vie de leurs agences. Ils sont sociétaires.

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais