Actualités
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 26.09.2022 - yannick-pons - 2 min  - vu 459 fois

MIDI VILLAGES À Beauvoisin, la boxe c’est pour tout le monde

Ayae Bousmaha Amara boxing club 1980 Beauvoisin (Photo Yannick Pons) - Yannick Pons

Les jeunes du Boxing club 1980 de Beauvoisin (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Le Vauverdois Bousmaha Amara, champion de France de boxe, relance une saison dans la salle du château à Beauvoisin en tant que coach. Son leitmotiv - et la jeune Ayae en est l'icône - c'est que la boxe peut être pratiquée tant par les garçons que par les filles.

En outre, plus qu’un coach de boxe éducative, Bousmaha Amara est un véritable éducateur et prône des valeurs autour de son sport fétiche, comme il l’expliquait dans nos colonnes avant l’été. Si l’année précédente était axée sur le harcèlement notamment scolaire, le nouveau combat de "Bous" s'oriente vers le sexisme. Il met en scène la jeune Ayae, jeune boxeuse talentueuse, dans un clip destiné à casser les idées préconçues. Tony, Lorenzo, Ayae, tous les gamins du club sont les acteurs d’une nouvelle vidéo particulièrement touchante. « La boxe c’est pour les garçons et aussi pour les filles. La boxe c’est pour tout le monde », assène Bous’ aux enfants. Le Boxing Club 1980 a donc réouvert ses portes le 6 septembre et reçoit les boxeurs de 6 à 99 ans du lundi au jeudi, de septembre à juin.

Boxing Club 1980 Beauvoisin entrainements (Illustration).

Le Boxing Club 1980, de l’année de naissance de Bousmaha Amara son créateur, a été sacré cette année meilleur club de France de boxe éducative au mois d’avril suite à des excellents résultats en championnat de France. Le club a sorti deux champions de France en minimes, Many Gimenez (– 33 kg) et Sean Lopes (– 39 kg). En cadet (– 54 kg), Emilio Houssard est vice-champion et Chayan Gimenez (– 51 kg) est troisième. Ayae El Bachiri est vice-championne de France en minimes 1 (-45 kg). Dans la boxe éducative, les élèves doivent s’imposer par leurs qualités techniques et tactiques, mais en aucun cas par la puissance des coups. La vitesse d’exécution n’est en rien modifiée, mais doit s’accompagner d’une maîtrise totale de l’impact sous peine d’être sanctionnée. Protège-dent, casque et gants sont la panoplie des enfants.

Yannick Pons

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais