Publié il y a 1 an - Mise à jour le 19.06.2022 - sacha-virga - 2 min  - vu 8904 fois

NÎMES Ambiance électrique pour la venue de PNL aux arènes

Ademo et N.O.S alias PNL, ont enflammé le public des Arènes de Nîmes (photo : Sacha Virga)

Après avoir essuyé deux reports de date liées au Covid, les fans ont enfin pu assister au concert d'Ademo et N.O.S alias PNL, ce samedi soir dans les arènes de Nîmes. Comme le veut la tradition, une première partie avec un ou plusieurs artistes était de mise. Et quoi de plus logique que DTF, un duo de rappeurs appartenant au même label, QLF.

20h30 et des poussières, la soirée dans les arènes de Nîmes débute. Les derniers retardataires prennent place, DTF commence à ambiancer le public. D'un style très proche de PNL, ils interprètent certains de leurs plus gros succès : "Me Gusta", "Atlas", "Trou de boulette", ou encore "Dans la savane", issu de leur dernier album Double Star. De quoi mettre en appétit des spectateurs attendant l'ouverture de l'antre nîmois depuis des heures. Double bonus : le duo originaire d'Ivry-sur-Seine en a profité pour finir sa prestation en invitant sur scène un autre duo : MMZ, issu de la Cité des Tarterets, comme PNL et en dévoilant son projet de nouvel album, dont ils ont montré un extrait et tourné une partie de clip. Plutôt classe.

Le duo DTF, première partie de la soirée (photo : Sacha Virga)

Aux alentours de 22h15, Ademo et N.OS sont arrivés sur la scène, avec un peu de retard, que les spectateurs ont comblé en s'initiant à quelques pas de danse, chants et lancer d'avions en papier. Et cette entrée fut classique mais très réussie. Les deux frères ont débuté avec leur son "Deux frères" de l'album du même nom. Il n'en fallait pas plus pour enflammer la foule.

Ademo a attiré les fans et les téléphones portables (photo : Sacha Virga)

Le duo, discret avec la presse, n'a pas sorti d'album depuis maintenant trois ans mais peu importe pour les fans, tant l'album Deux frères fut un succès retentissant, s'imposant "projet rap francophone le plus streamé de l'histoire de Spotify". Tous les gros morceaux y sont passés : "Zoulou Tchaing", "Au DD", "Blanka", "Hasta la vista", "Menace", "La misère est si belle", "91's"...

Pour les puristes, PNL a su faire plaisir en proposant trois sons plus anciens : "Onizuka" et "Jusqu'au dernier gramme" de leur album Dans la légende, sorti en 2016 puis "Le monde ou rien", provenant de leur autre succès un an avant Le monde Chico. Si l'on veut chercher la petite bête, certains titres comme "DA", "Rebenga" ou encore "J'suis PNL" auraient été appréciés.

Les spectateurs ont joué le jeu lorsqu'il fallait mettre le flash (photo : Sacha Virga)

Une soirée qui s'est terminée sur les coups de minuit, pour le premier concert de rap de ce festival de Nîmes. Ce dimanche soir, c'est le rappeur caennais Orelsan qui se produira au même endroit. Pour juillet, les amateurs de ce style de musique pourront assister au retour de Sexion d'Assaut (23 juillet) et au concert de Ninho et son fidèle acolyte Leto (24 juillet). Tsew The Kid sera la première partie de la venue d'Angèle (20 juillet). Booba, annoncé pour le 16 juillet, a été annulé.

Ademo et N.O.S remerciant les fans d'être venus (photo : Sacha Virga)

Sacha VIRGA et Théo

Sacha Virga

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio