Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 28.01.2015 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 140 fois

NÎMES Aux côtés de Pierre Laurent, les communistes fêtent la victoire de SYRIZA

Pierre Laurent, secrétaire national PCF, a inauguré ce soir les nouveaux locaux de la Maison des communistes au Cercle de l'avenir à Nîmes. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Les yeux remplis d'espoir après le succès de l'extrême gauche en Grèce, les communistes veulent œuvrer à leur propre succès dans le Gard.

Rien ne sera plus comme avant. Du moins, c'est ce qu'espèrent les communistes, après les violents attentats de ce début d'année, et le triomphe de Syriza aux législatives grecques qui affichait pourtant, il n'y a pas si longtemps, des scores similaires à ceux du Front de Gauche aujourd'hui. Ce soir au Cercle de l'avenir, l'inauguration des nouveaux locaux du parti a été l'occasion de recevoir Pierre Laurent. Le secrétaire national PCF n'a pas eu trop de mal à recharger les batteries de ses adhérents, puisque le simple fait d'évoquer "Syriza" laissait apparaître de victorieux sourires. "Nous sommes dans une nouvelle époque", veut croire Alain, cheminot nîmois. "Les millions de personnes réunies dans toute la France pour la marche républicaine ont marqué leur profond attachement à la République et ses valeurs", se réjouit Pierre Laurent qui appelle à ce que cet élan citoyen ne reste pas vain et trouve une réponse politique.

Les communistes regardent avec gourmandise les 36,3% des voix récoltés dimanche par leur cousin grec. "Nous avons l'espoir que la même chose arrive en France", confie le cheminot, "c'est-à-dire que le peuple dise non au capitalisme, non aux inégalités qu'il génère et non à la guerre". En campagne pour les départementales, Pierre Laurent invite ses militants à l'introspection : "Nous sommes parfois dans des débats trop sophistiqués, un peu déconnectés. Nous devons retrouver le sens de ces grands débats de société". Depuis plusieurs années, le Parti Communiste a perdu de sa superbe et se retrouve régulièrement devancé par cet autre parti contestataire qu'est le Front National. Le scrutin des 22 et 29 mars offre donc une nouvelle chance au PCF d'innover pour tenter de faire triompher leur vision de la société.

Lire aussi : SÉNATORIALES Le Front de Gauche encore une fois doublé par le Front National

GARD Départementales : les communistes refusent de s’unir avec le PS

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais