Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 31.08.2018 - abdel-samari - 1 min  - vu 772 fois

NÎMES Conservatoire : la ministre de la Culture saisit la direction générale de la création artistique

Décidés en avril dernier lors du conseil municipal, les tarifs du conservatoire de musique de Nîmes vont connaître une très forte augmentation cette rentrée 2018.

Une décision contestée par de nombreux parents d'élèves et les associations culturelles de la Ville qui ont interpellé les services de la mairie mais aussi la ministre de la Culture lors de l'inauguration du musée de la romanité, début juin dernier.

Face aux protestations, la ville de Nîmes a décidé au début de l'été des ajustements de tarifs. Cela n'a pas empêché la conseillère municipale d'opposition Catherine Bernié-Boissard d'adresser un courrier au ministère de la Culture dans l'objectif d'obtenir une révision plus large de cette nouvelle politique tarifaire.

Par courrier du 27 août dernier, auquel notre rédaction a eu accès, Françoise Nyssen fait savoir qu'elle a saisi la direction générale de la direction artistique "afin que ce dossier soit étudié par ses services."

Difficile pour autant de connaître les pouvoirs précis de cette entité culturelle nationale et si elle peut imposer à la ville de Nîmes un retour en arrière. En effet, selon les informations disponibles sur le site Internet du ministère de la Culture, la Direction générale de la création artistique (DGCA) "définit, coordonne et évalue la politique de l’État relative aux arts plastiques et au spectacle vivant, en l'inscrivant dans une logique plus large d’aménagement et de développement du territoire."

Enfin, comment la DGCA pourrait-elle pointer du doigt plus particulièrement la politique de la ville de Nîmes tout en laissant des communes de même taille pratiquer des tarifs prohibitifs...

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio