Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 29.01.2020 - philippe-gavillet-de-peney - 2 min  - vu 342 fois

NÎMES Expulsion d'un jeune Guinéen : "Les droits de Sanoussy N'Diaye n'ont pas été respectés !"

Sanoussy N'Diaye, un jeune homosexuel a été renvoyé en Guinée. L'association APTI maintien sa mobilisation de soutien.
L'association APTI s'est réunis en soutien à Sounassy N'Diaye, jeune homosexuel renvoyé en Guinée (Photo : Romane Grignon)

Ce mardi 28 janvier avait lieu devant la préfecture un rassemblement organisé par l'association APTI. À l'origine, ce rassemblement avait pour but de défendre et de faire connaître la situation de Sanoussy N'Diaye, un jeune Guinéen homosexuel menacé d'expulsion. Un rassemblement qui s'est finalement transformé en une sorte d'hommage pour le jeune homme, renvoyé en Guinée.

"Il aimait la France, il aimait sa culture, sa langue. Il travaillait et pensait se marier." C'est ainsi que Roger Mathieu a commencé son discours devant la préfecture mardi soir. Voilà deux semaines qu'il avait appris la situation de Sanoussy N'Diaye et qu'il s'était mobilisé pour lui la semaine dernière déjà avec son association APTI (association pour la promotion des travailleurs immigrants).

D'origine guinéenne, Sanoussy N'Diaye était en France depuis 2014. Incarcéré il y a dix mois pour l'utilisation d'un faux billet, il avait dès sa sortie, le 30 novembre 2019, été emmené au centre de rétention de Nîmes pour exécution d'une interdiction définitive du territoire Français. Il risquait de retourner dans son pays d'origine dans lequel il est menacé en raison de son orientation sexuelle.

Le combat pour Sanoussy N'Diaye n'est pas fini

L'association s'était donc mobilisée, comme elle l'avait fait pour Moussa l'année dernière. Mais le jeune homme a tout de même été renvoyé en Guinée lundi 27 janvier, avant même d'avoir pu faire appel et avant son passage devant le juge des Libertés. Pour Roger Mathieu, cet empressement amène à se poser des questions : "Qu'est ce que ça signifie? Est ce que l'État a eu peur qu'un juge un peu plus lucide soit sensible à l'argumentation plus pertinente d'un avocat? Les droits de M. N'Diaye n'ont pas été respectés et c'est pour cela que nous devons continuer à nous battre."

Avec l'affaire de Sanoussy N'Diaye, le président de l'association déplore le "manque de considération et de compassion du Gouvernement" et des "discours qui sont biens loin de la réalité." En effet, selon lui, les élus comme le préfet du Rhône ou du Gard se disent "conscients du danger qu'encourent les homosexuels face aux comportements de certains. Mais quand on lui explique la puissance des violences en Guinée, quelle est sa réaction ? Il expulse Sanoussy N'Diaye. Donc entre ce beau discours et les faits, je voudrais comprendre ce qui se passe."

Aujourd'hui, Roger Mathieu assure qu'il va continuer à aider Sanoussy N'Diaye comme il le peut, en lui trouvant un endroit où se réfugier en Guinée. "Le combat n'est pas fini !", concluait-il avant de mettre fin au rassemblement dans un grand silence.

Romane Grignon

Philippe Gavillet de Peney

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais