Actualités
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 09.12.2023 - Yannick Pons - 2 min  - vu 472 fois

NÎMES La lettre bouleversante de Nour El-Din Haggag a résonné devant la Maison Carrée

Manifestation cessez-le-feu en Palestine
Yannick Pons

Environ 200 personnes ont manifesté ce matin afin de demander le cessez-le-feu en Palestine, après que Jany Arneguy a lu une lettre profondément émouvante d'un écrivain Palestinien, écrite peu de temps avant sa disparition.

Le cortège est parti devant la Maison Carrée, direction la préfecture de Nîmes en passant par les arènes. Sur les escaliers du Carré d’Art nîmois, la lettre envoyée à Emmanuel Macron a été lue par l’Association France Palestine solidarité (AFPS), demandant au président de la République française d’agir.

Manifestation cessez-le-feu en Palestine : "Pas que des nombres"
Manifestation cessez-le-feu en Palestine : "Pas que des nombres" • Yannick Pons

« J'ai vingt-sept ans et plein de rêves. Je ne suis pas un chiffre, et je refuse que la nouvelle de ma mort passe sans que vous disiez que j'aime la vie, le bonheur, la liberté, le rire des enfants, la mer, le café, écrire, Fairouz et tout ce qui apporte de la joie »

Nour el-Din Haggag, écrivain Palestinien.

Ensuite la militante Jany Arneguy a pris la parole. Elle a lu les derniers mots écrits à Gaza par l’écrivain palestinien de 27 ans Nour El-Din-Haggag avant sa mort survenue ce 5 décembre. L’ancienne élue nîmoise a été submergée d'émotion, entraînant l'ensemble de l'auditoire, pendant qu'elle déclamait un passage d'une intensité particulièrement poignante, annonciatrice des jours sombres : « J'ai vingt-sept ans et plein de rêves. Je ne suis pas un chiffre, et je refuse que la nouvelle de ma mort passe sans que vous disiez que j'aime la vie, le bonheur, la liberté, le rire des enfants, la mer, le café, écrire, Fairouz et tout ce qui apporte de la joie. »

Manifestation cessez-le-feu en Palestine
Jany Arnéguy a lu les derniers mots écrits à Gaza par l’écrivain palestinien Nour El-Din-Haggag • Yannick Pons

Et puis le cortège s’est ébranlé, comme un samedi de plus. Comme si tout cela paraissait vain, mais qu’il était tout de même indispensable de le faire, le crier, chaque semaine, chaque jour.

Manifestation cessez-le-feu en Palestine : "Pas que des nombres"
Manifestation cessez-le-feu en Palestine : "Pas que des nombres"

Environ 200 personnes ont marché, encore une fois, ce samedi 9 décembre, de la Maison Carrée en direction de la préfecture, en criant "Halte au massacre à Gaza", " Solidarité avec le peuple Palestinien", "Enfants de Gaza, enfants de Palestine, c'est l'humanité qu'on assassine. »

Manifestation cessez-le-feu en Palestine : "Pas que des nombres"
Un cortège de 200 personnes a traversé le centre de Nîmes • Yannick Pons

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio