Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 27.10.2023 - Yannick Pons - 1 min  - vu 4372 fois

NÎMES Le préfet du Gard interdit les deux manifestations prévues ce samedi

Manifestation en soutien à la Palestine sur l'avenue Feuchères

- Yannick Pons

Le préfet du Gard Jérôme Bonet interdit les deux manifestations prévues ce samedi à Nîmes : l’une pour la paix et l’autre en soutien à la Palestine. Une interdiction jugée de nature à prévenir les troubles à l'ordre public.

Afin de prévenir tout risque de troubles à l’ordre public, Jérôme Bonet, préfet du Gard, prend un arrêté préfectoral d’interdiction des rassemblements déclarés sur l’avenue Feuchères à Nîmes ce samedi 28 octobre 2023. Le préfet du Gard rappelle que le droit de manifester, liberté constitutionnellement garantie, est encadré par le code de la sécurité intérieure. En l’espèce, les modalités d’organisation de ces évènements n’auraient pas permis de garantir la préservation de l’ordre public.

Pour donner une réponse pacifique aux derniers conflits géopolitiques qui ont éclaté dans le monde, le collectif Citoyens Nîmois souhaitait organiser un rassemblement ce samedi 28 octobre à Nîmes devant la préfecture à 14h30. Une manifestation à laquelle tous les Gardois étaient invités à venir en portant des vêtements blancs, sans distinction d'appartenance religieuse ou politique. L’événement n’aura pas lieu puisque la préfecture vient d’établir ce vendredi après-midi, un arrêté préfectoral interdisant la manifestation. « La préfecture m’a fait venir d’Alès pour me signifier que la manifestation était interdite, on ne comprend pas », explique Jean-Marc Philibert, membre du collectif Concertation Citoyenne.

Même décision pour le rassemblement de soutien au peuple palestinien qui était prévu le samedi 28 octobre 2023 de 15h à 17h avenue Feuchères à Nîmes.

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio