Publié il y a 29 jours - Mise à jour le 14.06.2024 - AS - 1 min  - vu 3846 fois

NÎMES Législatives : le maire en colère après le Front populaire

Jean-Paul Fournier sur le plateau TV d'Objectif Gard

"La gauche n’est plus républicaine" selon Jean-Paul Fournier.

Après l'annonce de l'union de la Gauche pour les élections législatives, le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier est en colère. À travers un communiqué aux rédactions locales, il fait savoir son point de vue.

"Alors que la droite républicaine clarifie ses positions dans une extrême douleur, la gauche, toute honte bue, parcourt le chemin inverse. Il est loin le temps des Gambetta, des Jaurès et des Blum… Désormais, le nouveau front populaire pactise avec les enragés de LFI et des trotskystes du NPA. Une union de la gauche qui se fait au profit des insoumis et au mépris des résultats des élections européennes. Cette gauche si prompte à donner des leçons, est maintenant cornaquée par des extrémistes, chez lesquels grenouillent, sans vergogne, sans scrupule, sans aucune retenue : l’antisémitisme, le populisme, la haine, la démagogie, l’agressivité, le communautarisme, l’antiparlementarisme et une forme de bienveillance envers l’islamisme et le Hamas. Alors que nous fêtons les 80 ans de la Libération de la France, la gauche renie les leçons de la Seconde Guerre mondiale et tire un trait sur l’héritage du Conseil national de la Résistance. La gauche n’est plus républicaine. Quelle tristesse ! Je ne peux que dénoncer cette compromission de circonstance. Ce front populaire est un déshonneur pour la France, il sera, sans aucun doute, un échec politique et électoral."

AS

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio