Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 16.11.2023 - Corentin Corger - 3 min  - vu 3112 fois

NÎMES Les salariés de Suez en grève : quel impact pour les usagers ?

Les salariés de Suez RV en grève depuis ce jeudi matin 

- Photo FO Suez RV

Depuis ce matin cinq heures, les salariés de Suez, prestataire de collecte des déchets, sont en grève. 

Depuis ce jeudi 16 novembre, les salariés de Suez RV Nîmes ont débuté une grève illimitée, ce qui n'était plus arrivé depuis 14 ans. À cinq heures, les chauffeurs sont venus au dépôt mais ils n'ont pas démarré les camions pour partir collecter les déchets. Un refus de travailler motivé par la mise en place d'un nouveau contrat depuis début octobre avec notamment la fin du "fini-parti", un dispositif qui permettait au rippeur de pouvoir rentrer chez lui dès qu'il avait terminé sa tournée. 

"Ce n'est pas spécialement la fin du "fini-parti" qui nous dérange. On s'adapte aux tournées", souligne Grégory Bartoli, délégué syndical FO Suez RV Nîmes. "On nous reproche de mettre les moyens pour finir les tournées correctement. Suez veut tendre vers moins de véhicules", reprend t-il mettant en cause, "une orientation vers le profit au détriment du bien-être des travailleurs, en voyant déjà nos effectifs qui ont été revu à la baisse".

"Du retard sur les zones d'activités"

Nîmes métropole, qui a la compétence des déchets, a reçu le préavis de grève la semaine dernière et a anticipé avec le délégataire de service public pour que les déchets soient toujours ramassés. "La continuité du service public est assurée même s'il y a un petit peu du retard sur les zones d'activités. Les entreprises ont été informées d'un passage dans l'après-midi au lieu de la matinée. Nous faisons le maximum pour que l'impact soit le plus faible possible", explique Bernard Baumelou, directeur de cabinet de Nîmes métropole, qui rappelle néanmoins que ce conflit relève de la gestion interne de Suez.  

Dans le reste de la ville, hors quartiers prioritaire où s'appliquent un autre marché, les poubelles ont donc été collectées car Suez a fait appel à des salariés d'autres sites pour poursuivre l'activité. Ce que réclame principalement les salariés, c'est une revalorisation salariale, "motivée par l'inflation et les bas salaires de certains employés, à peine au-dessus du SMIC". Face à cette demande, la direction a versé une prime de 200 euros brut mais ce coup de pouce "a été mal accueilli, car les salariés s'attendaient à une augmentation fixe", fait savoir Grégory Bartoli.  

"Les gars courent derrière le camion, ils en font assez du sport !"

Au-delà de la prime, les salariés disposent également d'avantages pour des séances d'osthéopathie et pour s'abonner à une salle de sport. Mais là encore selon le représentant du syndicat FO, cela ne correspond pas à leus attentes : "les gars courent derrière le camion, ils en font assez du sport ! Ce n'est pas ça qui permet de subvenir aux besoins de nos familles." Concernant la collecte de nuit, les salariés de Suez RV Nîmes font également grève ce soir. Le mouvement sera reconduit demain. "On reste ouvert au dialogue et à la négociation", conclut Grégory Bartoli.

La réponse de la direction de Suez : "Revenir à une situation normale"

Un mouvement social, mené par une partie des agents en charge de la collecte des déchets de Suez de la ville de Nîmes a été enclenché ce jour. La direction de Suez en Occitanie met en œuvre dès aujourd’hui des mesures nécessaires pour assurer la continuité du service public en s’appuyant sur des moyens et équipes complémentaires. Cette adaptation du service pourra engendrer un décalage momentané des horaires de la collecte. Suez en Occitanie présente ses excuses aux habitants de Nîmes pour les désagréments que cela pourrait occasionner. Depuis la réception des premières revendications, la direction locale de Suez s’est attachée à échanger et assurer un dialogue continu avec les salariés concernés, afin de revenir à une situation normale dans les meilleurs délais.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio