Publié il y a 12 jours - Mise à jour le 14.05.2024 - Corentin Corger - 2 min  - vu 250 fois

NÎMES Lycée Mistral : un premier bâtiment réhabilité, un deuxième en projet

inauguration bâtiment frédéric mistral nîmes chibli béjean brin

Le bâtiment réhabilité a été financé par la Région Occitanie

- Photo Corentin Corger

Refait à neuf pour un montant de 6,7 millions d'euros, le bâtiment B vient d'être inauguré 

Véritable passoire thermique et vétuste, le bâtiment B du lycée professionnel Frédéric Mistral de Nîmes, spécialisé dans les métiers de la construction, des industries graphiques et de la maintenance aéronautique, a été totalement réhabilité. De l'été 2022 à l'été 2023, un an de travaux ont été nécessaires pour rénover ce lieu qui accueille sur un rez-de-chaussée et trois niveaux (2 480 m2 de surface) désormais 22 salles de classes, des locaux de vie scolaire et des locaux d'entretien-maintenance avec la construction d'une extension de 120 m2.

Une restructuration accompagnée d'une rénovation énergétique pour un coût total de 6,7 millions d'euros, financée par la Région Occitanie, qui a la charge des lycées. Pendant le temps des travaux, des algecos avaient été aménagés en salles de classe. Le bâtiment est opérationnel depuis la rentrée de septembre et a été inauguré, ce lundi, en présence de la rectrice d'académie Sophie Béjean et de Kamel Chibli, vice-président de la Région Occitanie délégué à l’éducation, à la jeunesse et aux sports. 

inauguration bâtiment frédéric mistral nîmes chibli béjean
Le bâtiment réhabilité  • Photo Corentin Corger

"C'est un lycée d'excellence. Ici on travaille vraiment, inlassablement à l'émancipation de nos jeunes dans un cadre agréable mais aussi avec une exigence du travail", a félicité l'élu. Ce bâtiment refait à neuf accueille les cours de l'enseignement général, scientifique, prévention santé environnement ainsi que les salles d’enseignement spécialisé. L'établissement nîmois compte plus de 900 élèves répartis sur 13 bac professionnel et 11 CAP. 

Ateliers rénovés et vidéosurveillance

Un nouvel écrin pour les élèves, respectueux de l'environnement, qui n'est qu'une première étape d'une réhabilitation plus large du lycée. "C'est la première phase. Il y a d'autres projets, vous avez parlé des ateliers, mais pas que", annonce Kamel Chibli en s'adressant à Sandrine Hervier, proviseure de Mistral, qui a plusieurs projets en cours sur lesquels elle sollicite le soutien financier de la Région. Ce dernier était accompagné de Jean-Luc Gibelin, vice-président aux Transports et des conseillers régionaux Katy Guyot et Henry Brin. 

inauguration bâtiment frédéric mistral nîmes chibli béjean brin
Kamel Chibli échangeant avec les élèves de Mistral • Photo Corentin Corger

Désormais, c'est le bâtiment de l'enseignement professionnel, qui abrite les ateliers, qui doit être rénové. Un bâtiment datant d'une cinquantaine d'années, qui a déjà fait l'objet de travaux, mais qui reste obsolète. "Il a fallu dix ans pour aboutir à celui-ci, on espère que ça ira plus vite pour celui-là car on a besoin d'ateliers en meilleur état", lance Sandrine Hervier qui a déjà obtenu un financement de la part de la Région Occitanie. 

À plus court terme, c'est l'ensemble du système de vidéosurveillance qui doit être remplacé. "On a été pionnier dans ce domaine mais désormais le matériel est hors service", complète la proviseure. Entre la cinquantaine de caméras à changer et l'installation d'un nouveau système, le coût de l'opération avoisine les 60 000 euros. De beaux projets donc à venir pour cet établissement qui compte localement et qui chaque année vient garnir de nombreuses entreprises grâce aux savoir-faire enseignés. 

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio