Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 16.10.2021 - boris-boutet - 1 min  - vu 932 fois

NÎMES Mobilisation stable contre le pass sanitaire

Les manifestants ont emprunté leur itinéraire habituel. (Photo Boris Boutet)

L'heure des discours, face à la préfecture. (photo Boris Boutet)

On prend les mêmes et on recommence. À Nîmes, pour le 14e samedi de mobilisation consécutif contre le pass sanitaire, environ 250 manifestants ont garni un cortège qui a emprunté son itinéraire habituel : une boucle avec comme points de départ et d'arrivée la préfecture du Gard et des passages par le boulevard Amiral-Courbet, l'avenue du Général Perrier, la maison carrée et les arènes. 

Les visages sont souvent les mêmes, moins nombreux que cet été, mais toujours aussi déterminés. C'est vers 16 heures que les manifestants s'étaient donnés rendez-vous devant la préfecture du Gard. Au micro, les intervenants se succèdent et suscitent des réactions contrastées, tantôt chaudement applaudis, tantôt contestés.

Côté discours, le contrôle social imposé par le pass sanitaire est dans de nombreuses bouches. La nécessité de "protéger les enfants" également. Comment souvent, l'assemblée, plutôt mince avenue Feuchères, grossie en route. Environ 250 manifestants garnissent le cortège ce samedi. Dans le creux de la vague cet automne, la mobilisation des anti-pass résiste encore.

Environ 250 personnes garnissent le cortège. (Photo Boris Boutet)

Boris Boutet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio