Actualités
Publié il y a 9 ans - Mise à jour le 19.02.2013 - tony-duret - 2 min  - vu 2903 fois

NÎMES : Opération séduction chez les francs-maçons

Marc Henry, Grand Maître de la Grande Loge de France

250 personnes se sont retrouvées ce lundi soir, dans l’auditorium de l’Atria, à Nîmes pour assister à une conférence donnée par Marc Henry, Grand Maître de la Grande Loge de France. En amont, ce sexagénaire a rencontré la presse pour redorer le blason ou, du moins, le tablier de son mouvement. Même si cette loge n’est en rien sulfureuse ou éclaboussée par des scandales, la franc-maçonnerie souffre toujours de cette image mystérieuse, de société secrète basée sur le copinage et la magouille qui tirerait toutes les ficelles jusqu’aux plus hauts sommets de l’Etat. En venant débattre devant 250 personnes, Marc Henry, fraîchement nommé depuis six mois, a choisi de ne pas rester dans l’ombre.

Dans un département qui compte quatre loges à Nîmes et une à Alès et environ 250 gardois (200 à Nîmes et 50 à Alès) qui les fréquentent, le Grand Maître de la Grande Loge de France aimerait bien voir les loges s’étoffer un peu plus même s’il avoue préférer la qualité à la quantité. « Si vous voulez donner un sens à votre vie, alors vous serez les bienvenus chez nous. Dans une loge, on sort du bruit de la société. On est contraint de s’écouter. On ne se fait pas couper la parole », détaille-t-il. Mais pour en faire parti, la sélection est rude et très sélective puisque les femmes ne sont pas admises dans cette loge. Première étape, puisqu’il faut vivre avec son temps : on peut envoyer sa candidature sur le net ! Ou alors qu’un homme accepte de vous parrainer. Ensuite, trois frères vous posent toute une batterie de question sur vous, sur la vie, sur son sens… Enfin, vous atteindrez l’ultime épreuve du bandeau. Les yeux bandés, dans un temple, tous vos futurs frères vous questionnent. Si vous réussissez toutes ces étapes avec succès, vous devenez apprenti. Vous suivrez alors des réunions toutes les deux semaines environ, entouré d’hommes de 45-50 ans (la moyenne d’âge), vous ferez des travaux et dépenserez environ 300 ou 400 euros par an pour les frais administratifs. Allez, un petit sujet à méditer proposé par le Grand Maître : « Etes-vous franc-maçon ? Mes frères me reconnaissent comme tel ». Prenez votre temps.

TD

Tony Duret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais