Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 19.04.2024 - Corentin Corger - 2 min  - vu 126 fois

NÎMES Un jeu de cartes sur le Musée de la romanité

jean paul gourévitch

Jean-Paul Gourévitch 

- Photo Corentin Corger

Il a été conçu par l’essayiste et collectionneur de cartes Jean-Paul Gourévitch

Principalement connu pour son travail d’écrivain, Jean-Paul Gourévitch, qui partage sa vie entre Nîmes et Paris, est aussi passionné de jeu de cartes. Avec 1 250 pièces chez lui, il fait d’ailleurs partie des plus gros collectionneurs français. Il espère un jour montrer l’étendue de sa collection au Carré d’Art. En attendant, il crée également des jeux de cartes. Après celui consacré à l’œuvre de Jean Cocteau, il a souhaité rendre hommage au musée de la Romanité.

Un projet validé à l’époque de Dominique Darde, remplacée depuis par Nicolas de Larquier au poste de conservateur du musée nîmois. C’est avec les équipes du musée que l’homme de 82 ans a donc conçu ce jeu. Chaque couleur et symbole représentent une catégorie spécifique. Les as représentent les principaux monuments de la cité romaine : maison carrée, amphithéâtre ou encore la porte Auguste. Les rois accompagnent les figures importantes comme le dieu Apollon et les valets, les personnages de moindre envergure.

Les trèfles sont attribués aux stèles, les cœurs aux fresques et mosaïques. Toutes les œuvres du musée sont ainsi mises en avant. Le jeu est prêt mais sa destination est encore floue. Initialement, le créateur souhaitait en faire un jeu pédagogique. S’il n’a pas pu être expérimenté dans les classes, il le sera avec les enfants de la ludothèque Jean d’Ormesson. Si aucune suite n’est donnée, Jean-Paul Gourévitch espère voir son jeu commercialisé à la boutique du musée de la Romanité, ce qui serait plutôt logique.

Un jeu sur les super-héros

Durant les vacances scolaires, l’auteur a mis sa passion aux services de sept enfants du centre de loisirs du Mas de Mingue en les accompagnant dans la création d’un jeu de cartes dédié aux super-héros. Les trèfles sont consacrés aux jeux vidéos, les carreaux aux mangas, les piques aux dessins-animés et les cœurs aux héros du cinéma. L’espace de fabrication du Fab Lab a donné un coup de main et reproduira plusieurs exemplaires afin de permettre à tous les participants d’avoir son jeu de cartes.

Multitâche, Jean-Paul Gourévitch se prépare aussi à sortir trois nouveaux ouvrages. En juin, « Le fou du roi », récit fantastique écrit il y a 30 ans. En septembre, il publie un livre sur les fêtes de l’enfance et une biographie sur Gustave Eiffel. Parfois dans la polémique pour ses publications sur l’immigration, Jean-Paul Gourévitch se considère seulement comme un scientifique, « mon travail c’est lutter contre la désinformation et donner aux gens des outils pour qu’ils puissent se faire leur propre idée », confie-t-il.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio