Actualités
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 29.01.2022 - anthony-maurin - 2 min  - vu 195 fois

OCCITANIE Les défaillances d'entreprises reculent

(Photo d'illustration)

photo d'illustration

Le Gard, qui comptait plus de 800 défaillances en 2014, enregistre moins de 290 (-23 %) en 2021.

Le groupe Altares, expert historique et référent de l’information sur les entreprises, a dévoilé les chiffres des défaillances d’entreprises en Occitanie pour l’année 2021. Avec 2 221 entreprises placées en redressement ou en liquidation judiciaire, le niveau de défaillances est en chute de plus de 16 % dans la région après une baisse de 40 % observée en 2020. Une tendance favorable qui témoigne de l’efficacité des aides de l’État tout au long de cette année 2021 marquée par une reprise économique soutenue. Mais le débranchement progressif des aides, les difficultés d’approvisionnement en matières premières et l’envolée des prix menacent de fragiliser les trésoreries des entreprises.

Les mesures d’aide déployées à partir du printemps 2020 pour soutenir les entreprises en difficulté sont restées en partie actives en 2021. Par ailleurs, face à la résurgence des variants du Covid-19, le calendrier d’allègement de ces aides a été adapté. Cet accompagnement de l’État et des territoires a permis de protéger les entreprises de la faillite et voir les défaillances atteindre leur plus bas niveau depuis 30 ans.

Dans ce contexte favorable, la région Occitanie semble même avoir mieux résisté que l’ensemble des régions. La plupart des départements d’Occitanie enregistrent une très nette baisse des niveaux de défaillances. En Occitanie, l’essentiel des défaillances (94 %) concernent malgré tout des TPE. Ce sont donc naturellement ces dernières qui donnent le ton de la tendance régionale. Une tendance encore une fois favorable puisque les TPE occitanes enregistrent une baisse de 17 % du nombre de défaillances.

En revanche, si les employeurs d’au moins 50 salariés ont été peu nombreux à passer en jugement en 2021 (moins d’une dizaine contre près d’une vingtaine en 2020) ceux de 10 à 49 salariés enregistrent la sinistralité la plus marquée. 121 de ces entreprises ont fait défaut contre 106 un an plus tôt. Le tiers d’entre elles se situent dans la construction.

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais