Publié il y a 11 jours - Mise à jour le 02.04.2024 - Sacha Virga - 2 min  - vu 617 fois

PAYS DE SOMMIÈRES Le budget adopté, un conseil communautaire agité

Vote budget 2024 CCPS

Le Conseil communautaire de la CCPS s'est réuni à la salle de l'Orangeraie de Salinelles.

- Droits réservés

Le ton est monté plusieurs fois, mais le conseil communautaire du Pays de Sommières a adopté le budget 2024. Plusieurs augmentations et la baisse de la TEOM sont notamment à signaler. 

Ce ne fut pas simple mais l'affaire est dans le sac. Le budget 2024 a été validé par le conseil communautaire du Pays de Sommières dans la salle de l'Orangeraie de Salinelles après presque trois heures de discussions. Consolidé, il atteint la somme de 30 876 647 €, fonctionnement et investissement confondus. L'objectif est de poursuivre un programme d'investissement ambitieux et de recouvrir à l'endettement de façon mesurée afin de financer le programme d'investissement. Pour équilibrer le budget et financer ces investissements, le taux d'imposition a été augmenté. Enfin, le maintien des efforts de gestion courante est toujours d'actualité. 

Augmentation de la taxe GEMAPI, réduction de la TEOM

Certains sujets ont suscité des débats parfois houleux avec l'opposition, ou de certains maires qui demandaient des explications. La taxe pour la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI) a été augmentée de 70 000 euros, passant de presque 250 000 € à 320 000 € dans le but de trouver un équilibre de service.

La taxe d'habitation sur les résidences secondaires est passée de 13,73 % à 16,13 % soit un gain de 92 000 €. Augmentation également de la taxe sur le foncier bâti, représentant une rentrée d'argent supplémentaire de 148 000 €. La taxe sur le foncier non-bâti et la cotisation financière des entreprises ont été épargnées et resteront au même niveau qu'en 2023.

Surtout, la maire de Junas, Marie-Josée Pellet, a exposé lors du conseil, les augmentations sur certains projets entre 2023 et 2024, notamment sur la déchetterie-recyclerie de Sommières ou encore l'école de musique de Calvisson. "Vous devez donner des explications concernant les augmentations", scande Sylvie Royo, élue d'opposition à l'Agglo, ce à quoi répond Pierre Martinez : "Des travaux supplémentaires expliquent ces surcoûts, certains ont même doublé !" Il ajoute que la crise en Ukraine a été un des facteurs de ces envols de prix.

Ces augmentations sont compensées par la baisse de la TEOM d'un point, soit une réduction de 264 104 €. Pas suffisant pour le maire de Montpezat, Jean-Michel Andriuzzi, dont les délégations ont été retirées par le conseil communautaire il y a quelques mois par un vote à bulletin secret. La demande de vote du budget à bulletin secret a d'ailleurs échoué à une voix. Demandé par Sylvie Royo, il fallait 11 approbations pour qu'il ait lieu. "Moi je ne vote pas quelque chose que je ne connais pas, c'est trop compliqué pour moi surtout avec toutes ces augmentations", exprime Sandrine Serret, maire de Cannes-et-Clairan. Le budget primitif a été finalement adopté, malgré 5 oppositions et 8 abstentions.

Sacha Virga

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio