Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 29.04.2024 - CC - 4 min  - vu 7507 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Gérome Bouvier élu nouveau maire : les réactions des politiques gardois

gérome bouvier

Gérome Bouvier, nouveau maire de Pont-Saint-Esprit 

- Photo Marie Meunier

Ce soir, Gerome Bouvier a été élu nouveau maire de Pont-Saint-Esprit avec 50,3% des suffrages. Découvrez les réactions des politiques gardois : 

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie :

"Je tiens à féliciter Gérome Bouvier pour son élection ce soir à Pont-Saint-Esprit et lui souhaite, avec son équipe, un plein succès dans ses projets pour les Spiripontains. Avec la nouvelle majorité municipale, la Région Occitanie poursuivra son travail au service de la Ville et de ses habitants qui a, entre autres, conduit ces dernières années à la réouverture de la Rive Droite du Rhône ou demain à l’installation d’un centre de santé."

Franck Proust, président de Nîmes métropole : 

"La vie de nos administrés et de nos entreprises se joue des limites administratives, c'est pour cela que Nîmes Métropole est très attentive à la vie politique des autres communes et EPCI du département. Je félicite Jérôme Bouvier pour avoir su mobiliser ses concitoyens sur son sérieux et son programme concret, sans dogmatisme, des conditions à la réussite d'un mandat local. Je lui souhaite pleine réussite dans ses nouvelles fonctions exigeantes, mais passionnantes."

Yvan Lachaud, délégué départemental Horizons :

"Horizons est très heureux de l’élection de Gerome Bouvier dès le premier tour, c’est quelqu’un de grande qualité. Il est notre référent municipal Horizons, nous sommes ravis que les Spiripontains aient choisi pour maire quelqu’un du cru et de grande compétence."

Jean-Christian Rey, président de l'agglomération du Gard rhodanien :

"Je veux féliciter Monsieur Gérôme Bouvier ainsi que l'ensemble de son équipe pour les résultats obtenus ce dimanche 28 avril 2024. Il a fait une belle campagne, honnête et de proximité. Je demeure, avec l'ensemble de l'agglomération du Gard rhodanien, à disposition afin d'apporter les solutions qui seront choisies ensemble."

Valérie Rouverand, présidente Renaissance Gard :

"Ce soir, Gérome Bouvier, est élu maire de Pont-Saint-Esprit. Je lui adresse mes félicitations républicaines ainsi que mes encouragements dans la mission qui est la sienne, dans l'intérêt de sa commune et au-delà du territoire du Gard rhodanien. Je tiens également à souligner l'échec cuisant du RN dans sa tentative de conquérir cette ville au travers d'une campagne axée sur les valeurs d'exclusion et de rejet qui sont les siennes au plan national. Par le vote de dimanche, les électeurs spiripontains ont fait le choix des valeurs républicaines, de la proximité et de l'ancrage local. Je tiens à les saluer, car ils manifestent ainsi que l'ascension du RN dans le Gard n'est pas une fatalité et que l'avenir d'une commune se construit d'abord dans le rassemblement et la compétence plutôt que dans la volonté d'accentuer les problèmes sans apporter de solutions."

Carole Bergeri et Christophe Serre, conseillers départementaux du canton de Pont-Saint-Esprit :

"Depuis notre élection en juin 2015, puis notre réélection en 2021, nous sommes mobilisés et nous agissons pour la commune de Pont-Saint-Esprit sur laquelle nous nous rendons très régulièrement. Ce dimanche 28 avril, les électeurs de Pont-Saint-Esprit, appelés aux urnes pour renouveler leur conseil municipal, ont décidé d’élire au premier tour de l’élection municipale la liste républicaine de Gérôme Bouvier. Conseillers départementaux de cette belle ville où il y a beaucoup à faire, nous félicitons la tête de liste et son équipe pour sa victoire, ainsi que les Spiripontains qui ont prouvé par leur vote massif et à la hauteur des enjeux locaux leur attachement à la démocratie locale. Cet épisode électoral est à présent tourné et clarifie la situation spiripontaine. Nous continuerons d’être au travail et à l’écoute pour poursuivre les dossiers spiripontains, comme le futur collège que notre binôme porte au conseil départemental."

Aurélien Colson, président MoDem du Gard : 

"Cette élection souligne combien l’engagement citoyen, au-delà des clivages politiques, avec comme seule boussole le travail à mener au service de tous, peut mobiliser les Gardoises et les Gardois. La belle participation de l’électorat renforce la légitimité de ce résultat démocratique. Le Rassemblement national a été battu dès le premier tour, malgré la présence sur cette liste du député RN de la 4ᵉ circonscription, le soutien de la députée RN de la 3ᵉ circonscription et l’implication personnelle du porte-parole national de ce parti."

PCF du Gard : 

"Les électrices et les électeurs de Pont-Saint-Esprit se sont prononcé·es hier soir lors de l’élection partielle de la commune. La fédération du Gard du PCF se réjouit de l’échec du Rassemblement National qui, avec un score certes trop élevé, échoue néanmoins dans son ambition de faire main basse sur la ville. Le RN voulait explicitement faire de la conquête de Pont-Saint-Esprit, une étape de plus de son ancrage local dans un département où il compte quatre députés, notamment dans la quatrième circonscription où est située la ville. Notre fédération, dès l’annonce de cette élection municipale partielle, a, de façon claire et déterminée, en soutenant la liste menée par Claire Lapeyronie, appelé à faire barrage à l’extrême droite et à ses logiques de haine, de racisme et d’exclusion. Cet échec de la liste d’extrême droite, dans laquelle figurait en bonne place le député de la circonscription, est un encouragement à poursuivre, sans relâche et à chaque scrutin, le combat pour faire reculer le Rassemblement National. Les habitant·es de Pont-Saint-Esprit ont malheureusement fait le choix d’élire dès le premier tour une liste qui masquait mal son orientation à droite et la liste de gauche menée par Claire Lapeyronie enregistre un résultat décevant. Dans les conditions particulières de cette élection locale, la liste de gauche n’a pu s’appuyer sur une dynamique positive et ses réalisations depuis 2020 en faveur des Spiripontain·nes n’ont pu être reconnues. Nous transmettons à Claire Lapeyronie et à son équipe notre solidarité dans ce moment difficile et invitons l’ensemble des forces de gauche et citoyennes de la ville à bâtir ensemble un projet susceptible de l’emporter lors des prochaines municipales de 2026."

CC

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio