Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 27.01.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 579 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Le secteur covid du centre hospitalier a rouvert depuis la semaine dernière

Le centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Valérie Brunier est la nouvelle directrice du centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit depuis le 15 novembre. (DR)

La semaine dernière a été compliquée au centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit. Il a été décidé de diviser en deux le service médical SSR (Soins de suite et de réadaptation), avec une partie covid. Au plus haut, jusqu'à 16 lits (sur 19 au maximum) ont été occupés par des patients ayant contracté le virus. 

À cette forte augmentation de patients covid, s'est ajoutée la contamination des professionnels de santé. La semaine dernière, ils étaient seize à être arrêtés pour cinq ou sept jours. "On a fait comme on a pu. Une cellule de crise se tenait tous les jours, on regardait les problèmes au cas par cas. On a rappelé des personnes sur leurs jours de repos, elles sont revenues bien volontiers. Certaines se sont même portées directement volontaires. Je tenais vraiment à les remercier", retrace Valérie Brunier, qui a pris la direction du centre hospitalier spiripontain le 15 novembre dernier.

Si le variant Omicron multiplie le nombre de contaminations, il entraîne moins d'effets secondaires, notamment chez les professionnels presque tous vaccinés qui ont pu reprendre le travail dès leur période d'isolement terminée. Le plateau technique, utilisé surtout par les kinésithérapeutes comme espace de rééducation des patients, a également été fermé cette semaine et rouvrira lundi. Trois kinés avaient contracté le virus...

Encore 11 patients covid hospitalisés au centre hospitalier

Pour le moment, il reste encore 11 personnes hospitalisées dans la partie covid du centre hospitalier. Parmi elles, on retrouve des patients de l'hôpital spiripontain qui ont été contaminés au sein de l'établissement, mais aussi des patients venus du centre hospitalier de Bagnols-sur-Cèze qui connaît de fortes tensions dans son secteur covid en ce moment. "On maintiendra encore un petit peu notre partie covid si Bagnols a besoin de nous", assure Valérie Brunier.

À part dans le secteur covid, les visites sont toujours autorisées au centre hospitalier spiripontain. Il en est de même dans les Ehpad où "il y a un fort risque de décompensation pour les personnes âgées en manque de lien social. Il faut trouver un juste milieu pour les protéger et préserver ce lien", indique la directrice, qui incite les familles à bien appliquer les gestes barrières. Pour l'instant, deux résidents positifs au covid ont été recensés dans l'un des établissement médico-sociaux dépendant du centre hospitalier, et également un autre dans le Cantou (unité Alzheimer) de Notre-Dame de la Blache. "Il est difficile de faire des projections. Avec cette crise sanitaire, on agit au jour le jour. Mais je suis plutôt confiante pour les jours à venir. Cela dépend si un nouveau variant arrive ou pas. On n'est pas à l'abri d'une nouvelle vague et il faut rester vigilant", conclut Valérie Brunier.

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio