Actualités
Publié il y a 23 jours - Mise à jour le 06.11.2022 - francois-desmeures - 1 min  - vu 1012 fois

PONTEILS-ET-BRÉSIS Les Amis du château de Brisis dans la peine financière

Le château est situé au bord de la Cèze (photo Caillou de Saxce)

En ruines, le château, attend depuis 2018, des travaux de sécurisation (photo association des Amis du château de Brisis) • Dominique Robert

L'association qui, comme le propriétaire des lieux, ne peut toujours pas accéder à l'édifice, perd des adhérents et n'est pas, pour l'instant, en mesure de payer l'assurance du bâtiment qu'elle est censée gérer. Et ce alors que le chemin communal d'accès est toujours bloqué, depuis plus de quatre ans, par les voisins qui l'ont obstrué et se le sont approprié. Association, propriétaire et mairie attendent une (nouvelle) décision de justice depuis le 24 mai. 

Impliqué depuis 2018 dans la réouverture de l'accès au château de Brisis, l'association des Amis du château perd peu à peu des adhérents. "On attend toujours la décision de justice", confirme Laetitia Gineste, présidente de l'association qui gère le château au nom de son propriétaire, Jean Hérail de Brésis. De 42 membres, l'association est tombée à une dizaine désormais, qui paient une cotisation de 15€.

La cour intérieure du château, =la dernière fois que l'association a ou s'y rendre (photo Association des Amis du château de Brisis)

"On se retrouve avec quelque chose de difficile à gérer, confirme la présidente. On n'a plus les moyens de payer l'assurance du château." Soit 275€ à acquitter pour un site inaccessible et qui se dégrade mois après mois, faute d'intervention possible sur ses vieilles pierres du 12e siècle.

"On est épuisés par cette attente et cette incertitude autour de la possibilité d'accéder. On était même allés jusqu'à proposer l'entretien des bâtiments de la famille Bouschet alentour." La famille qui a décidé de clore le chemin communal.

La mairie ayant demandé au tribunal de statuer sur le fond, l'affaire traîne en longueur. En attendant, la pluie continue de laver les joints et de déchausser les pierres. Des pierres qui risquent de ne plus avoir de gestionnaire sur place.

François Desmeures

francois.desmeures@objectifgard.com

François Desmeures

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais