Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 10.06.2024 - François Desmeures - 2 min  - vu 311 fois

SAUVE Des moutons contre la fermeture d'une classe de l'école Florian

Devant l'école Florian, ce lundi matin

- François Desmeures

Les parents de l'école Florian se sont mobilisés, ce lundi matin, contre la perspective d'une fermeture de classe à la rentrée prochaine, ce qui porterait les classes à 26 ou 27 élèves, en double niveau. Ils sont soutenus par le maire, Olivier Gaillard. 

Devant l'école Florian, ce lundi matin • François Desmeures

Des brebis parquées devant l'entrée d'une école primaire, un lundi matin, ce n'est pas commun. Pour les parents, il s'agit de marquer les esprits. "Nos enfants ne sont pas des moutons", résume Marjorie Jourdan, mère élue au conseil d'école. "Avec la fermeture, on passerait à plus de 27 élèves par classe, explique-t-elle. On compte 160 inscrits. Le seuil pour une réouverture, c'est 28." À la rentrée, l'école n'aurait plus que six classes. 

"Notre but est de maintenir toutes les classes ouvertes, poursuit Marjorie Jourdan. On a mis une pétition en ligne, depuis le 29 avril, qui a recueilli plus de 550 signatures à ce jour. On n'a pas idée de la classe qui va fermer mais, ce qui est sûr, c'est qu'il n'y aura plus que des doubles niveaux."

Le maire, Olivier Gaillard, est venu soutenir les parents d'élèves • François Desmeures

Un constat partagé par le maire, Olivier Gaillard, pour qui le fait d'être en zone de revitalisation rurale n'apporte rien sur la question. "Encore une fois, on déshabille une zone rurale, exprime Olivier Gaillard. On a mis en place un dédoublement des classes primaires au détriment des zones rurales. Et pourtant, on est en zone de revitalisation !" Pour lui, c'est une nouvelle fois le signe qu'il existe "des citoyens de seconde zone, et des enfants scolarisés de seconde zone"

"On a écrit aux services de l'Éducation nationale, ils nous ont renvoyé le courrier-type", constate Olivier Gaillard qui souligne que, depuis le CDEN (conseil départemental de l'Éducation nationale, relire ici), des inscriptions ont été enregistrées. "On est à deux ou trois élèves près". Parents et élus espèrent désormais que la nouvelle commission, de fin juin début juillet, reviennen sur cette décision de fermeture. Toiut en sachant qu'ils ne sont pas les seuls à demander et que les déçus seront nombreux. 

François Desmeures

François Desmeures

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio