Publié il y a 16 jours - Mise à jour le 30.03.2024 - Corentin Corger - 3 min  - vu 1129 fois

TEMPS ADDITIONNEL Dijon - Nîmes Olympique vu à la loupe

Abdoulaye Sané

- Photo Anthony Maurin

Chaque lendemain de match de Nîmes Olympique, Objectif Gard vous propose de revenir sur la rencontre passée. Zoom sur ce qu'il faut retenir après le match nul 1-1 à Dijon. 

L'analyse : 

Au vu de la prestation laborieuse proposée par les Crocos, en première période, l'espoir était mince de repartir avec au moins un point de Bourgogne. À la 33e, Nîmes concédait un penalty et Ben Fredj le transformait. Dès le retour des vestiaires, les Nîmois revenaient revigorés et égalisaient dès la 46e grâce à Picouleau à l'affût après le bon centre de Burner et la tête de Mbemba sur la barre tranversale. En dix minutes, la tendance s'inversait complètement puisque le buteur dijonnais était exclu pour un mauvais geste sur Mendy. Nîmes avait alors une aubaine d'aller décrocher une troisième victoire à l'extérieur cette saison. Et si les Gardois avaient du mal à approcher le but adverse, ils pouvaient compter sur Sané pour obtenir un penalty à la 83e. L'attaquant arrivé au mercato hivernal, qui a déjà marqué deux fois en sortant du banc, a voulu se faire justice lui-même mais il a vu sa tentative stoppée par le gardien bourguignon. Une balle de match ratée qui risque de compter en fin de saison. Car si une nouvelle fois le NO est revenu au score, il termine encore une rencontre avec de la frustration comme c'était le cas à Niort et face à Marignane. Dans sa situation de relégable, provisoirement 14e avec toujours un point de retard sur le premier non relégable, Nîmes ne peut plus laisser de points en route et doit s'imposer vendredi prochain à Épinal, avant-dernier et quasiment condamné. 

Le Croco clé : Mexique, du bon et du moins bon

Étincelant en début 2024, Jonathan Mexique est le Croco, souvent, le plus performant et le plus régulier. Hier soir, à l'image de ses coéquipiers, il a livré une prestation moyenne en alternant le bon et le moins bon. C'est lui qui commet une faute, pourtant évitable, dans la surface qui entraîne l'ouverture du score. Comme Picouleau et Doukansy, il n'a pas suffisamment pesé dans l'entrejeu. En revanche, c'est lui qui lance parfaitement dans la profondeur Sané, déséquilibré dans la surface par le gardien adverse. Principale force de l'équipe, Nîmes aura besoin d'avoir son trio au milieu de terrain le plus performant possible pour aller chercher ce maintien. 

Les notes : 

Paradowski : 6

Labonne (non noté, sorti sur blessure à la 25e) puis Paviot : 5

Diouf : 5

Mendy (cap.) : 5

Burner : 5

Doukansy : 4

Mexique : 5

Picouleau : 6

Thoumin : 4

Mbina : 4

Mbemba : 6

La décla' :

"Que l'on en veuille pas à Abdou, on était bien content quand il est rentré et qu'il a marqué. Cela peut arriver à tout le monde de rater un penalty, même si on pensait rentrer avec les trois points. Franchement, je ne lui en veux pas, c'est un garçon charmant. C'est le football c'est dur quand ça vous arrive, faut l'accepter et le digérer. "

Après le match, même si la déception était présente de ne pas être reparti de son ancien club avec les trois points alors que l'occasion était belle, Frédéric Bompard a tenu en premier lieu à soutenir son attaquant Abdoulaye Sané. Le Sénégalais a raté son penalty à sept minutes du terme. Depuis son arrivée, en égalisant deux fois dans les derniers instants, Sané avait permis de sauver deux points. Hier soir, il n'a pas été en réussite. Son coach, qui croit dur comme fer au maintien, s'est aussi permis une petite boutade à l'égard de son joueur : "Je le chambrerai dans la semaine que les deux fois où il a marqué c'était de la tête. Et que pour une fois, il avait l'occasion de marquer avec le pied, il ne l'a pas fait."

Revivez le match en audio :

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio