Actualités
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 10.02.2024 - Corentin Corger - 3 min  - vu 2445 fois

TEMPS ADDITIONNEL Nîmes Olympique - Avranches vu à la loupe

nîmes olympique avranches joie

Un succès qui valait bien une photo souvenir 

- Photo Anthony Maurin

Chaque lendemain de match de Nîmes Olympique, Objectif Gard vous propose de revenir sur la rencontre passée à travers plusieurs points. Zoom sur ce qu'il faut retenir après la victoire 1-0 du Nîmes Olympique face à Avranches. 

L'analyse : 

Enfin ! Après cinq journées passées dans la zone rouge de ce championnat National, Nîmes Olympique n'est plus relégable et grimpe à la 12e place. Certes ce n'est pas une fin en soi, surtout que les Crocos comptent un match de plus que leur victime d'hier soir et deux de plus par rapport à Goal FC qui joue ce samedi contre Sochaux. Mais cet acte symbolique, même s'il reste encore 14 matchs à disputer, fait du bien au moral des Crocos. Après avoir mis fin à la série de six défaites consécutives, la série positive se poursuit avec trois matchs d'affilée sans défaite, sans encaisser de buts et donc avec deux victoires obtenues à la maison. On se souvient qu'en début de saison, les Nîmois avaient enchaîné trois succès consécutifs, de quoi donner des idées avant le déplacement à Châteauroux, vendredi prochain. Et même s'il a fallu attendre la 82e pour voir Picouleau décanter la situation face à la pire attaque du championnat, les hommes de Frédéric Bompard méritent les trois points au vu d'un match qu'ils ont dominé. Ils sont aussi plus dangereux sur le plan offensif avec notamment Mbemba et Camara dans ce système en 4-4-2. Désormais il faut décrocher une deuxième victoire loin des Antonins !

nîmes olympique avranches mbemba
À force de persévérer, Mbemba a fini par faire marquer  • Photo Anthony Maurin

Le Croco clé : Mbemba, le gros plus

En quatre apparitions en 2024, Freddy Mbemba montre qu'il a terriblement manqué sur la première partie de saison. Même si les 45 minutes disputées en septembre contre Châteauroux, laissaient entrevoir de belles choses. Après avoir marqué son premier but il y a deux semaines face à Rouen, hier soir, l'attaquant prêté par Dunkerque a délivré sa première passe décisive sous le maillot rouge. Titularisé en pointe avec Doucouré, il a été le Nîmois le plus dangereux surtout quand il a été repositionné sur l'aile gauche. Percussion, dribble, tir, il se place comme la meilleure arme offensive nîmoise actuellement. Son activité a fini par payer. Après une magnifique feinte de corps pour éliminer son adversaire, il offre un caviar à Picouleau qui ne rate pas sa chance du gauche. L'état de forme de Mbemba aura une grande importance dans la quête du maintien. À noter aussi les belles performances de Mathis Picouleau, Namakoro Diallo ou encore Formose Mendy. 

Les notes : 

Paradowski : 7

Sbaï : 6

Diouf : 6

Mendy : 7

nîmes olympique avranches diallo
Namakoro Diallo est indiscutable à gauche de la défense  • Photo Anthony Maurin

Diallo : 7

Burner : 6

Mexique : 7

Picouleau : 7

Camara : 5

Mbemba : 7

Doucouré : 3 

Mbina : 5

La décla' :

"Vous savez quel match nous avons fait ce soir ? On a fait un match Pénélope ! Quand elle attendait Ulysse, Pénélope remettait l'ouvrage sur le métier. Sans arrêt pendant qu'il était à la guerre. Voilà, ce que l'on a su faire ce soir. À aucun moment on s'est découragé, on a su être patient." 

On imagine la tête des joueurs dans les vestiaires quand le coach leur a sorti "le match Pénélope". Frédéric Bompard était en mode prof d'histoire après ce succès qui a mis longtemps à se dessiner en rendant hommage à un personnage de la mythologie grecque. Une métaphore pour mettre à l'honneur l'abnégation et la détermination de ses joueurs qui sont allés chercher cette précieuse victoire. En espérant que comme Ulysse, les Crocos gagneront la guerre, celle du maintien. 

L'image : 

nîmes olympique avranches communion public antonins
Les Crocos communiant avec leur public • Photo Anthony Maurin

Que cela fait du bien de voir les Crocos communier avec leur supporters même si l'affluence était encore très faible aux Antonins avec seulement quelques centaines de supporters présents. Le capitaine Formose Mendy a encore pu faire admirer ses qualités de Capo micro en main pour mener le chant de la victoire. Des célébrations que l'on espère encore voir notamment en fin de saison pour fêter le maintien dans le monde professionnel. 

Revivez le match en audio : 

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio