Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 24.03.2022 - marie-meunier - 3 min  - vu 891 fois

THÉZIERS La municipalité veut créer une véritable place au coeur du village

Une réunion publique est prévue ce vendredi soir pour parler des projets de la municipalité
La maire Murielle Garcia-Favand (au centre) entourée de ses adjoints. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Il y a presque un an, les habitants de Théziers étaient rappelés aux urnes pour élire leur futur maire. À cause d'une différence entre le nombre de signatures sur la liste d'émargement et le nombre de bulletins, le premier scrutin avait été annulé. D'autant que les résultats étaient extrêmement serrés : Murielle Garcia-Favand était arrivée en tête d'une voix seulement devant son adversaire Michel Rouvière.

Finalement, la liste de Murielle Garcia-Favand a été réélue avec 56,85% des suffrages exprimés. Entre les deux élections, les affaires courantes de la commune ont été gérées par une délégation spéciale. Cinq mois durant lesquels "rien n'est préparé, aucune subvention n'est demandée... On a perdu une année budgétaire", estime la maire. Elle et son équipe ont donc "démarré le mandat sur les chapeaux de roue pour honorer le programme très chargé".

Quatre bâtiments faisant face à l'église vont être démolis pour créer une véritable place publique au coeur du village. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Pendant ces douze premiers mois d'exercice, la priorité a été mise sur la rénovation de la voirie. Chaque année, une partie du budget sera dédiée aux travaux sur les routes abimées. Mais pour les prochains mois, la mairie porte deux grands projets. Le premier, c'est la création d'une place au coeur du village. Elle prendrait empreinte en face de l'église. Pour cela, quatre bâtiments vont être détruits : "Ils sont vétustes, délabrés et amiantés. Plafonds et planchers sont effondrés. Ils nous posaient des problèmes de salubrité et de sécurité", décrit Christian Lazou, adjoint à l'Urbanisme et aux Finances.

"La démolition des bâtiments devrait se faire en septembre-octobre"

En créant cette place, les élus veulent redonner une dynamique au village et proposer un lieu qui puisse accueillir la fête votive, le marché du dimanche... Budget TTC : 450 000 €. "La démolition des bâtiments devrait se faire en septembre-octobre pour que les travaux de la place soient achevés au 1er trimestre 2023", projette la maire.

L'autre grand chantier que veut mener la mairie, c'est la RD500 aussi nommée avenue de la gare. L'idée serait de requalifier cet axe allant du stade jusqu'au cimetière. L'enjeu est de taille puisque cette route, traversant tout le bas du village, est très fréquentée mais pas sécurisée. "C'est un passage pour les élèves qui vont à l'école, pour ceux qui sont déposés aux arrêts de bus, pour aller au stade, pour promener... Tout le village passe par-là et il n'y a pour l'instant aucun trottoir. Notre priorité est d'en aménager", assure Murielle Garcia-Favand.

Traversant tout le bas du village, la très empruntée RD500 ne dispose d'aucun trottoir. (Marie Meunier / Objectif Gard)

La phase d'avant-projet a été validée avec l'Unité territoriale, "le projet se poursuit. On a déjà une étude de financement qui porte le total à 1,4 million d'euros", détaille Christian Lazou. Il espère obtenir des subventions des partenaires institutionnels à hauteur de 50-60%. Mais le reste à payer est encore important au regard des finances limitées de cette commune de 1 050 habitants. Les travaux seront donc divisés en plusieurs tranches pour mieux répartir les dépenses, en définissant au préalable les priorités.

Un projet de pump track porté par le conseil municipal des jeunes

En plus de la création d'un trottoir d'un côté de la chaussée - vu son étroitesse, un deuxième n'était pas possible -, l'équipe imagine des arrêts de bus accessibles pour les personnes à mobilité réduite. Pour davantage sécuriser cette route, la mairie veut aménager des chicanes et des ralentisseurs pour casser la vitesse et aussi "limiter le passage des camions", ajoute le premier adjoint, Philippe Dallara. En effet, beaucoup de poids-lourds coupent par Théziers pour rejoindre Beaucaire ou l'autoroute, car l'itinéraire est plus direct que par Aramon.

Avec le conseil municipal des jeunes (CMJ), la mairie de Théziers prépare un troisième grand projet : la création d'un pump track. Pour l'instant, celui-ci n'en est qu'à la phase d'étude. Mais l'emplacement est déjà choisi, ce serait après la zone d'activités (chemin des tuileries). "Le projet final serait multigénérationnel avec un travail avec l'école sur le "savoir rouler", un parcours santé, une aire de pique-nique", listent Geneviève Artero, adjointe à l'Éducation, et Bérengère Gazave, adjointe aux Festivités et aux Associations.

Marie Meunier

Une présentation publique des travaux est programmée ce vendredi 25 mars, à 18h30, à la salle des fêtes de Théziers (place du Marché). Tous les habitants peuvent y assister.

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio