Actualités
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 07.02.2016 - abdel-samari - 1 min  - vu 196 fois

TRAIT POUR TRAIT École Georges Bruguier : orthographe et délinquance ne font pas bon ménage

Cette semaine éducative a été marqué à Nîmes par les incidents à l'école Georges Bruguier au quartier du Chemin-Bas d'Avignon à Nîmes et par l'application de la réforme de l'orthographe, adoptée en 1990, qui sera mise en place dans les manuels scolaires à la rentrée 2016-2017. Deux événements associés par notre dessinateur Charmag ce dimanche qui voit dans les tirs sur les fenêtres de l'établissement scolaire, l'agissement d'un enseignant en colère.

Au delà des balles ou jets d'outils ou encore de l'humour de notre dessinateur, les divers reportages des différentes rédactions locales ont permis de rendre compte des difficultés nombreuses à la fois de l'établissement scolaire dans son exercice éducatif mais aussi de ce quartier qui connaît malgré un certain renouvellement via l’ANRU, aucune espèce de mixité sociale et un taux de chômage très (trop) élevé.

 A lire aussi : 

NÎMES Tirs, insultes, jet de pierres… “On a peur”, s’alarme le directeur de l’École Georges Bruguier

NÎMES Amal Couvreur et Christian Bastid réagissent aux incidents de l’Ecole Georges Bruguier

NÎMES Tirs à l’école Bruguier : le Front National réagit

NÎMES Tirs à l’école Bruguier : la députée Françoise Dumas réagit

NÎMES École Bruguier : des parents « inquiets » et « impuissants »

NÎMES Ecole Bruguier : aucun impact de balles, selon l’expert

NÎMES Non, la ville ne perdra pas son accent

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais