Culture
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 24.02.2021 - thierry-allard - 3 min  - vu 761 fois

BAGNOLS/CÈZE Faut-il s’inquiéter pour le projet de nouveau musée ?

(Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’Agglo du Gard rhodanien aura-t-elle son nouveau musée à Bagnols ? Si des études et un projet scientifique et culturel ont d’ores et déjà été réalisés, l’association des Amis d’Albert André, qui pousse en faveur du projet depuis de nombreuses années, s’inquiète.

Car depuis la présentation du projet scientifique et culturel du nouveau musée par la directrice de la Conservation départementale Béatrice Roche fin 2018, suivie d’une étude de programmation architecturale, « plus rien, ou presque », affirme l’association dans un communiqué ce mercredi. « A notre connaissance il n’y a pas eu de retour sur cette étude de programmation architecturale, explique l’association présidée par Elian Cellier. En tout cas le comité de pilotage auquel participe l’association ne s’est plus réuni et, semble-t-il pas plus que le comité de pilotage restreint. »

Idem pour la maison du peintre, à Laudun-l’Ardoise, elle aussi intégrée dans le projet, pour laquelle il n’y a depuis « pas un mot », note l’association, qui regrette globalement que « peu d’informations ont été données aux élus et encore moins aux citoyens. »

Dans le même temps, l’Agglo a lancé une grande consultation citoyenne sur son projet de territoire, sa feuille de route pour les années à venir. Il en a été question le 15 février dernier lors du conseil d’agglomération. Or, « lors des débats du conseil d’agglomération il ne nous a pas échappé que cette nouvelle consultation pourrait être un prétexte pour tout remettre en question dans le dossier du musée, craint l’association. Beaucoup de travail et d’argent déjà investis pourraient être ainsi effacés. Les frictions entre les élus sur le projet de territoire lors du dernier conseil d’agglomération ne nous paraissent pas à cet égard de très bon augure. »

« Notre inquiétude est donc grande pour le musée qui a pourtant une fonction structurante pour l’agglomération et sans doute plus d’utilité qu’un ‘hôtel de l’agglomération’ », poursuit l’association des Amis d’Albert André. L’association rappelle « la valeur picturale des collections du musée Albert André, leur importance dans l’histoire de l’art, l’obligation de trouver une issue à la situation actuelle d’un musée devenu obsolète, l’impact d’un musée sur la dynamique d’un territoire tant au niveau du tourisme que de l’attractivité pour ses résidents. »

L’association espère désormais que le sujet du musée reviendra lors de la prochaine conférence des maires, qui doit se tenir dans les jours à venir et conclut en affirmant que « en ces temps difficiles où la culture souffre, il convient d’envoyer des signes d’espoir pour l’avenir. »

« Je n'ai pas plus de nouvelles »

Contactée, la directrice de la Conservation départementale Béatrice Roche confirme les dires de l’association des Amis d’Albert André concernant le comité de pilotage. « Depuis l’étude de programmation, la conservation du Gard et moi-même n'avons plus été associés à l'avancée de ce projet, explique-t-elle. Je n'ai pas plus de nouvelles sur l'avancée du projet et sur son devenir, notamment dans le cadre du projet de territoire du Gard rhodanien. »

« Pour l'instant, le projet de territoire n'a pas encore été voté. Mais de ce que j'ai pu entendre, le projet de musée n'a pas été évoqué dans le cadre des investissements potentiels à l'étude pour ce mandat », ajoute Béatrice Roche, qui travaille depuis 2013 sur ce projet. Un projet qui doit mettre en valeur et dans des meilleures conditions de conservation une collection exceptionnelle. « Beaucoup de monde envie cette collection, en témoigne notre exceptionnelle politique de prêts, explique-t-elle. On est très souvent sollicités pour prêter les collections à l’extérieur. » Pour elle, ce projet présente « un intérêt aussi en matière de développement du territoire sur le plan économique et touristique et aussi pour l'intérêt des habitants eux-mêmes. »

Béatrice Roche rappelle par ailleurs que « Ce projet était présenté jusqu'à présent comme étant le projet d'investissement du mandat. » L’est-il toujours ? Contactée ce mercredi, l’Agglo du Gard rhodanien ne nous avait pas répondu à l’heure où nous écrivions ces lignes.

Marie Meunier et Thierry Allard

Thierry Allard

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais