Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 31.10.2021 - thierry-allard - 2 min  - vu 329 fois

BAGNOLS/CÈZE La Compagnie de la côte du Rhône gardoise célèbre Rabelais

La Compagnie de la côte du Rhône gardoise a intronisé quatre nouveaux membres ce samedi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ce chapitre de la Compagnie de la côte du Rhône gardoise se tenait à l'occasion de la clôture de l'exposition Rabelais, proposée par les Amis de Rabelais présidés par Jacques Bonnaud (au centre) (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La compagnie bachique de la côte du Rhône gardoise tenait un chapitre exceptionnel en clôture de l’exposition Rabelais ce samedi matin à Bagnols. L’occasion de célébrer l’écrivain de la Renaissance et d’introniser quatre nouveaux membres au sein de la Compagnie. 

« Jamais homme noble ne hait le bon vin », disait François Rabelais. La Compagnie de la côte du Rhône gardoise, qui promeut le vin de la rive droite du Rhône, a choisi de célébrer le célèbre auteur à l’occasion de la clôture de l’exposition qui lui était consacrée par les Amis de Rabelais à Bagnols ce samedi. « Le coeur de la ville bat autour de Rabelais et de la viticulture », estime le président des Amis de Rabelais et fondateur en 1980 de la Compagnie de la côte du Rhône gardoise Jacques Bonnaud. 

Si depuis le XVIe siècle, le vin a bien changé, rappellera le grand chancelier de la Compagnie Géry Delbecque, sa place dans le Gard rhodanien reste centrale. Alors la Compagnie a choisi de donner son 477e chapitre ce samedi pour matérialiser ce lien entre Rabelais et le vin, chapitre au cours duquel quatre personnalités ont été faites compagnons d’honneur. 

Le premier est Michel Cegielski, adjoint au maire de Bagnols délégué à la Culture. Nordiste de naissance, Bagnolais d’adoption, l’élu a dû se plier, comme l’ensemble des impétrants, à une épreuve pour tester sa connaissance du vin, en devant distinguer un vin blanc de la côte du Rhône gardoise élevé en fût de chêne d’un autre qui ne l’était pas. 

Puis ce fut au tour de Michel Mondain, doyen de la faculté de médecine de Montpellier, chef de l’unité ORL du CHU de Montpellier, d’être intronisé après avoir reconnu un vin rouge de la côte du Rhône gardoise d’un vin qui ne l’était pas. Place ensuite au directeur de l’Office de tourisme Provence occitane, Lesly Reynaud, de se prêter au jeu avec la même épreuve que Michel Cegielski. Enfin, Jean-Claude Ternaux, professeur émérite, ancien doyen de l’UFR Arts, lettres et langues d’Avignon et spécialiste de Rabelais, de rejoindre la Compagnie en trouvant parmi deux vins de la côte du Rhône gardoise, lequel était du millésime le plus ancien. 

Les quatre impétrants rejoignent les quelque 2 282 compagnons d’honneur de la Compagnie après avoir promis, entre autres, d’être « toujours de loyaux ambassadeurs de ce territoire du Gard que nous représentons » et de « toujours vanter les qualités » des vins de la côte du Rhône gardoise. 

La Compagnie célèbrera son quarantième anniversaire le 11 décembre prochain à Pujaut. Nul doute que cet anniversaire sera dignement arrosé. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio