Culture
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 17.05.2021 - marie-meunier - 2 min  - vu 174 fois

SAINT-ALEXANDRE Les oeuvres d'Isabelle Bringer se déconfinent le week-end du 22-23 mai à la galerie Mezzanine.2

Isabelle Bringer réalise des œuvres alliant dessin et découpage du papier. Un travail très minutieux révélant la fragilité de la nature face à l'activité humaine. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Jean-Noël Criton a lancé la Mezzanine.2 il y a quelques mois dans la zone René-Dumont à Saint-Alexandre. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le 3 avril, la galerie d'art Mezzanine.2 a été inaugurée dans la zone René-Dumont à Saint-Alexandre. ".2" puisque la première version de la Mezzanine a pendant cinq ans accueilli le public rue de l'Horloge à Bagnols/Cèze dans ses petits 27 m².

Ce local tout neuf et spacieux avec sa centaine de m2 a tout pour séduire. Surtout qu'entre ces murs, il accueille les minutieuses œuvres en papier d'Isabelle Bringer. Le jour de l'inauguration, une trentaine de personnes a fait le déplacement et ce sont près de 200 visiteurs qui sont venus sur les six journées d'ouverture de la galerie. Un bel élan stoppé net par le reconfinement des lieux culturels.

La Mezzanine.2 a donc chamboulé son programme pour laisser un peu plus de temps à l'exposition "Nature fragile" d'Isabelle Bringer. "On a dû annuler l'exposition juste après qui devait réunir trois peintres de la vallée de la Cèze. Peut-être qu'on les accrochera en septembre", avance Jean-Noël Criton, artiste et propriétaire de la galerie.

Finalement, il a décidé de rouvrir cette dernière le week-end des 22 et 23 mai. Les visiteurs pourront donc y découvrir les installations d'Isabelle Bringer. Et ce, pendant un mois. Des maquettes en papier, délicates par leur découpage, engagées par leur message. Il ne faut pas hésiter à allumer la lampe torche de son téléphone portable pour découvrir tous les détails et subtilités. Mêlant découpage et dessin, les réalisations en relief évoquent la fragilité de la nature face à l'activité humaine. Une vulnérabilité qui s'exprime par les représentations mais aussi par la nature-même du matériau papier.

Beaucoup d'oeuvres d'Isabelle Bringer représentent des forêts entamées par l'activité humaine. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Les visiteurs pourront admirer les petites boîtes en papier minutieusement garnis d'univers invitant tantôt dans un ailleurs lointain, tantôt dans une proximité réconfortante. La figure de l'arbre, de la forêt se retrouve à plusieurs reprises dans les œuvres, symbole particulièrement évocateur à l'heure où la déforestation sévit partout dans le monde. "C'est la première fois que cette artiste expose seule dans une galerie", se réjouit Jean-Noël Criton.

Lui-même travaille le papier en tant qu'artiste, en parallèle de son activité de conseil d'architecture. Avec sa femme, Elsa Huet, ils sont très actifs dans l'illustration jeunesse. En mai 2019, ils avaient sorti le film muet animé "Les Quatre saisons de Poucette" entièrement en découpage papier, inspiré du conte d'Andersen. Accessible dès trois ans, ce film de 30 minutes a été joué 10 fois depuis. Il sera à nouveau visible au fort Saint-André à Villeneuve-lez-Avignon le premier week-end de juin. Pour accompagner les images, une pianiste joue en direct à côté.

D'ailleurs, le couple a un nouveau film d'animation en préparation, en couleur cette fois. On n'en saura pas plus. Les visiteurs pourront aussi admirer voire acheter les œuvres en papier de Jean-Noël Criton et Elsa Huet au fond de la galerie. Bref, les projets ne désemplissent pas à la Mezzanine.2.

Marie Meunier

La galerie Mezzanine.2 rouvrira le week-end des 22 et 23 mai. Elle sera ouverte les week-end et quelques jours en semaine. Renseignements sur Facebook en cliquant ici.

Marie Meunier

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais