Culture
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 27.04.2022 - sacha-virga - 3 min  - vu 393 fois

VÉZÉNOBRES Un champion de l'émission Slam participera au Grand Slam

Émission populaire de fin d'après-midi sur France 3 présentée par Cyril Féraud, Slam voit succéder différents candidats dans le but d'être champion, en remplissant la grille de mots-croisés. Jacques Pelissier, résidant à Vézénobres, est l'un d'entre eux et participera donc au Grand Slam, une émission réservée aux gagnants de Slam.

Les jeux télévisés en tout genre se multiplient et il n'est pas rare de voir des gardois y participer et devenir champion. C'est le cas pour Jacques Pelissier, 54 ans et résidant dans le petit village de Vézénobres entre Nîmes et Alès. Mais pourquoi avoir choisi Slam en particulier ? Tout simplement parce que ce correspondant de presse est un grand fan de mots-croisés notamment du verbicruciste Michel Laclos : "C’est un petit challenge, je me suis dit "tu vas tenter de passer les sélections et de faire ce jeu à la télévision". C’est moi qui l’ait décidé tout seul", explique Jacques Pelissier, pas peu fier du parcours du combattant pour y arriver.

"Tout a commencé le mardi 23 novembre. Je suis allé sur le site du jeu où il y a 40 questions et 3 minutes pour y répondre, accessible à tout le monde", nous explique-t-il, avant de continuer : "Le 2 décembre je reçois un mail pour me dire que j’ai passé ce premier casting avec succès. J’ai eu un deuxième rendez-vous quelques jours après. C'était un casting en visioconférence avec plusieurs candidats, 20 minutes de question et un échange avec quelqu’un de la production pour évoquer notre profil." C'est alors que la bonne nouvelle arrive, quelques semaines après : "Si d’ici fin avril nous n’avions pas de réponse c'est que nous n'étions pas retenu. J’ai eu un coup de fil le 15 février et j’ai été convoqué le 17 mars pour l’enregistrement."

Jacques Pelissier, en selfie avec l'animateur de Slam, Cyril Féraud (photo : Jacques Pelissier)

C'est un petit secret qu'il nous a dévoilé, Jacques va devenir champion d'ici quelques semaines, le jeudi 5 mai. Il sera battu le lendemain, mais cela ne l'a pas trop déçu : "Comme je l’ai dit à l’animateur Cyril Feraud quand il m’a demandé si je n’étais pas trop déçu. Pour moi c’est une première expérience télé, c’est que du bonheur et du plaisir", confie-t-il tout sourire. Une expérience qu'il recommande vivement, soulignant la différence entre jouer devant sa télévision sur son canapé et être devant des caméras et un public. Une expérience qui lui permettra de participer à l'émission des champions, Grand Slam, le 22 juin prochain.

Champion Slam, direction Grand Slam

Cette émission lui a aussi permis de mettre en avant son lieu de vie. Jacques possède un groupe Facebook du nom de Vézénobres mon village. "Je me suis dis qu’il fallait en profiter pour que j’en parle et que je parle de mon département. Le lendemain, l’équipe de production et Cyril Féraud m’ont demandé comment allait Vézénobres. J’ai fait une bonne publicité pour le village", explique-t-il. Un présentateur qu'il a pu un peu côtoyer et dont il pense beaucoup de bien : "Cyril Féraud n’est pas forcément très accessible mais il a accepté que je fasse un selfie avec lui. C’est quelqu’un de simple avec énormément d’humour."

Jacques Pelissier nous a aussi raconté, une petite histoire sympathique concernant son passage dans l'émission : "La chance que j’ai eu c’est d’avoir été le champion de la dernière émission de l’après-midi, à ce moment là l’hôtel nous est offert. Je sortais juste du plateau. J’étais en train de me changer et on m’a dit : "Jacques dépêche-toi le taxi t’attend". Il m’a amené à l’hôtel et le lendemain est venu me chercher, c’est quelque chose qui est uniquement réservé à celui qui est champion de l’après-midi !"

Sacha VIRGA

Sacha Virga

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais