Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 22.08.2023 - Corentin Migoule - 3 min  - vu 2902 fois

ALÈS Foire du 24 août : "C'est l'un des jours de l'année où il y a le plus de trafic en ville"

Foire 24 août

La foire du 24 août est un évènement que les commerçants alésiens ne manqueraient pour rien au monde.

- Corentin Migoule

Alors qu'ils décrivent pour l'instant un été délicat et peu propice aux affaires, les commerçants du centre-ville d'Alès attendent avec impatience la foire de la Saint-Barthélémy ce jeudi 24 août. L'enjeu de cette journée est capital, notamment pour le prêt-à-porter. 

Les commerçants alésiens du centre-ville interrogés sont unanimes : la foire du 24 août est une locomotive pour l'économie locale qu'il ne faut pas louper ! "C'est l'un des jours de l'année où il y a le plus de trafic en ville", indique Laurent Jacques, patron de plusieurs boutiques du cœur de ville, lequel a tout fait pour ouvrir son nouveau magasin Adopt avant cette échéance capitale. Il y est d'ailleurs parvenu puisque sa parfumerie vit ses premières heures depuis le vendredi 18 août (relire ici).

Si les deux premiers jours post-ouverture ont été "très satisfaisants", "c'est plus calme" depuis le début de la semaine reconnaît le chef d'entreprises, l'attribuant en partie à la canicule qui sévit sur le département depuis quelques jours. Ainsi, comme ses confrères, Laurent Jacques mise sur la foire de la Saint-Barthélémy pour relancer la machine. "On compte dessus pour remonter un peu le chiffre d'affaires parce que c'est un peu la cata'", enchaîne Sandrine Martin, gérante de la boutique Histoire de goût au n°27 de la rue d'Avéjan.

Foire 24 août
La foire du 24 août est un évènement que les commerçants alésiens ne manqueraient pour rien au monde. • Corentin Migoule

Même son de cloche quelques mètres plus loin pour Frédéric Brunel, patron de la boutique Caractère, rue Saint-Vincent : "L'été a été très compliqué pour tout le monde. Je n'ai pas de retours formidables", glisse-t-il en guise de doux euphémisme. Et celui qui est aussi président de l'association commerces en ville (ACEV) de poursuivre : "Ça a mal démarré ! Le mois de juillet n'a pas été bon pour le tourisme local. Les émeutes sont venues se rajouter à tout ça."

Pourtant, Frédéric Brunel n'a pas ménagé sa monture en faisant le choix de rester ouvert tout l'été. "D'ordinaire, en restant ouvert l'été entre midi et deux, on a des pourcentages de vente plus importants. Là ça n'a pas été le cas de manière flagrante", se désole-t-il. Alors, comme beaucoup d'autres, celui qui n'a pas pris de vacances depuis fin août 2022 s'en remet à la foire du 24 août. "C'est le passage de la fin des vacances à la rentrée. Il y a de l'attente chez les clients. Les rues sont pleines en général le 24 août, ce qui n'arrive presque jamais. En termes de fréquentations à la journée, c'est le plus gros !", assure le gérant de la boutique Caractère.

"J'ai hâte d'être à jeudi soir pour faire les comptes"

Sandrine Martin en parle aussi comme une date clé de son calendrier : "J'espère qu'il y aura autant de monde que l'année dernière, j'avais bien travaillé !" Un mois après les soldes d'été, les Alésiens sont généralement nombreux à vouloir profiter des réductions en s'habillant avant le changement de saison. Frédéric Brunel promet "des prix ronds" et des réductions atteignant 70 %. Des promotions alléchantes, avec des portants d'habits à 15 et 20 €, soit plus de 50 % de réduction, sont également prévues chez Histoire de goût. 

"Ça nous permet de déstocker les précédentes collections", commente le président de l'ACEV. Et d'ajouter : "Il y a des foires qui fonctionnent de moins en moins bien, mais celle du 24, même si elle a fortement baissé, reste vraiment au dessus des autres. Je l'attends impatiemment. J'ai hâte d'être à jeudi soir pour faire les comptes (sourire)." Mais Frédéric Brunel le sait, canicule et shopping font rarement bon ménage. C'est donc avec intérêt qu'il scrute la météo et une éventuelle légère baisse des températures après l'étouffante journée qui s'annonce ce mercredi 23 août. 

Sandrine Martin est dans la même optique. Si certains commerçants en ont profité pour poser une semaine de congés, les chaleurs suffocantes de ces derniers jours l'ont invité à modifier temporairement ses horaires d'ouverture. "Je ferme tous les après-midis car il n'y a personne", admet la commerçante. Sauf ce jeudi, jour de la foire, évidemment... Pour l'occasion, sa boutique restera ouverte jusqu'à 18h. "Jeudi la température doit baisser un peu. On va croiser les doigts !", sourit la dynamique gérante. "Il y aura peut-être des creux dans la journée, mais il y aura du monde !", se convainc quant à lui Frédéric Brunel. Verdict dans quelques heures... 

Stationnement perturbé

Jeudi 24 août, à l’occasion de la traditionnelle foire de la Saint-Barthélémy, des interdictions de circulation et de stationnement seront en vigueur dans le cœur de ville d’Alès, de 6h à 22h. Le secteur concerné englobe la rue Beauteville, la rue d’Avejan, le boulevard Louis-Blanc, la place Henri-Barbusse, les rues Docteur-Serres, Edgar-Quinet (partie comprise entre la place Henri Barbusse et la rue Florian), Michelet (partie comprise entre la place Henri Barbusse et la rue Mistral), la place de l’Hôtel de Ville et les rues Taisson, Rollin et Saint Vincent. Les parcs de stationnement restent accessibles. Les parkings de l’Abbaye (niveau 3 uniquement et réservé aux usagers horaires), la Maréchale, la Gare Routière, du Gardon, de la place des Martyrs-de-la-Résistance et Centre Alès resteront accessibles. Seul le parking de l’Hôtel de Ville sera fermé.

Corentin Migoule

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio