Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 08.11.2023 - Abdel Samari - 2 min  - vu 1533 fois

ÉDITORIAL Conair Group s'engage pour Nîmes, mais surtout pour Franck Proust

© Copyright 2023 Conair Aerial Firefighting

L'engagement de Conair restera en 2026 comme un marqueur fort du bilan du locataire du Colisée.

Conair Group ne vous dit certainement rien. Avant la présentation de l'entreprise par Nîmes métropole, personne dans le Gard, même en France hormis chez les spécialistes, n'avait entendu ce nom. Et pourtant, en 50 ans, ces Canadiens sont devenus les leaders industriels mondiaux dans la lutte contre les incendies et feux de forêts. Doté d'une des plus grandes flottes privées qui peut intervenir aux quatre coins de la planète en cas de danger, Conair a aussi misé très vite sur la formation aux pilotes dans son centre spécialisé au Canada, donnant accès à des simulateurs qui reproduisent des missions dans des conditions presque réelles. La direction du groupe mise aussi et avant tout sur l'avenir. Cet été, elle a fait l'acquisition de sept nouveaux avions Dash prenant en compte les conséquences du changement climatique, ce dérèglement sous nos yeux, qui produira malheureusement, encore des catastrophes naturelles. Conair Group mise aussi sur l'Europe et la France depuis longtemps. Ses dernières acquisitions ont été faites auprès d'un acteur basé en Europe, Kirk Aviation. Et l'entreprise propose déjà ses avions à notre pays pour venir soutenir la lutte contre les incendies dans le cadre d'un contrat opérationnel avec la Sécurité civile. Aujourd'hui, c'est une étape supplémentaire qui est franchie. Et une réussite, à mettre indéniablement au crédit de Franck Proust, le président de Nîmes métropole. Visionnaire sur ce risque majeur pour notre territoire, il a entrepris depuis plusieurs mois, avec l'aide de son délégataire de l'aéroport Edeis, une action proactive pour convaincre les Canadiens d'investir ici et maintenant. C'est chose faite. Nîmes va accueillir un centre de formation de pilotes bombardiers d’eau unique en Europe en 2024. La crème de la crème en matière de formation technique, avec des simulateurs dernière génération. Et des apprenants venus de toute la France et de l'Europe. Et demain, de tous les territoires à risque du monde. Et ce n'est qu'un premier investissement de 30 M€ sur 5 ans et 30 emplois à la clé. Le hub européen imaginé et mis sur pied avec passion par Franck Proust n'est donc plus une fiction, mais une réalité qui s'écrit tous les jours. Comme ces nouveaux emplois près de chez nous. On peut le dire ce matin : il y a ceux qui annoncent mais on ne voit finalement jamais rien venir. Il y a ceux qui critiquent sans rien proposer. Et il y a ceux qui font. L'engagement de Conair restera en 2026 comme un marqueur fort du bilan du locataire du Colisée.

Abdel Samari

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio