Publié il y a 1 an - Mise à jour le 27.01.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 314 fois

GARD RHODANIEN 2023, année de mobilisations pour le Collectif

Le président du Collectif Vincent Champetier (au micro) entouré des présidents des associations qui composent la confédération

- Photo : Thierry Allard

Le Collectif, qui regroupe douze associations d’entreprises et de commerçants du Gard rhodanien, soit 650 entreprises, organisait sa cérémonie de voeux vendredi soir au Mas de So, à Laudun-l’Ardoise.

Devant une assemblée garnie de 250 personnes, le président du Collectif Vincent Champetier a rappelé la raison d’être de ce qu’il présente comme « la confédération des entreprises du territoire », à savoir, entre autres, « accompagner l’attractivité du territoire » et « être un relais entre les mondes économique et politique. » Le tout « dans une volonté d’ouverture », martèle-t-il.

Au rayon des projets, « nous allons poursuivre notre feuille de route », explique Vincent Champetier, à commencer par les actions vers la jeunesse du territoire, avec notamment le Campus des métiers et des qualifications de Bagnols. Ça passe par les Rencontres jeunes entreprises, organisées samedi dernier, mais aussi par la poursuite de l’action de mentorat auprès des jeunes. L’idée reste « de faire comprendre aux jeunes qu’ils ont toute leur place dans les entreprises du territoire », résume-t-il, alors que le contexte est aux difficultés de recrutement.

L’événement de l’année sera le retour d’un grand salon économique le 28 septembre au Forum de Laudun-l’Ardoise. Pour le monter, « nous avons décidé de confier l’organisation aux jeunes entrepreneurs brillants du territoire », poursuit le président du Collectif. L’événement accueillera également la rentrée économique de l’Agglo du Gard rhodanien.

« Des atouts et de la dynamique, on n’en manque pas sur ce territoire, avec la création de 795 entreprises en 2022, et des prix obtenus en agriculture, en tourisme, en gastronomie, dans le domaine du handicap, et d’autres encore qui innovent », énumère Vincent Champetier. Autant d’atouts qui seront mis en avant dans la deuxième mouture de la campagne initiée l’année dernière par l’association, visant à inciter une partie des vacanciers de passage sur le territoire à s’y installer.

Enfin, dernier gros dossier pour le Collectif cette année : le soutien à l’implantation de l’EPR2 au Tricastin, alors que la décision finale sera prise dans les prochains mois. Pour mémoire, l’implantation de cette future centrale nucléaire est en balance entre Bugey et Tricastin, et le Gard penche naturellement pour la deuxième option, dont les retombée économiques seraient plus significatives pour le territoire. « La mobilisation doit être sans précédent », lance le président du Collectif. Des actions doivent suivre dans les prochaines semaines.

Thierry Allard

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio