Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 25.07.2023 - Marie Meunier - 2 min  - vu 328 fois

LAUDUN-L'ARDOISE Métiers de l'industrie : il reste des places pour se former en alternance

Le centre de formation laudunois de l'UIMM accueillera une soixantaine d'alternants à la rentrée
centre formation uimm industrie métiers alternance laudun l'ardoise

Le centre de formation de Laudun-l'Ardoise a ouvert en 2018. 

- photo Pôle Formation UIMM Occitanie

Se former à un métier d'avenir. C'est la promesse avancée par le Pôle Formation UIMM Occitanie (Union des industries et des métiers de la métallurgie). Sur son antenne de Laudun-l'Ardoise, sont proposées des formations en chaudronnerie et électrotechnique. Bonne nouvelle, il reste des places pour la rentrée de septembre.

Depuis son ouverture en 2018, le centre de formation de Laudun-l'Ardoise a formé environ 230 alternants en apprentissage. La première année, ils n'étaient qu'une vingtaine de jeunes sur site. Mais la formation a pris de l'ampleur. À la prochaine rentrée, ils seront un peu plus de 60 à se former aux métiers de l'industrie.

uimm pole formation centre laudun l'ardoise ateliers industrie
L'antenne laudunoise du Pôle Formation UIMM Occitanie est dotée de 300m² d'ateliers.  • photo Pôle Formation UIMM Occitanie

Les effectifs sont déjà bien remplis mais il reste encore quelques places dans les trois diplômes proposés : bac pro technicien en chaudronnerie industrielle (TCI), BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle (CRCI) et BTS électrotechnique (ETQ). Élèves et étudiants jonglent tous les quinze jours entre formation et alternance dans des entreprises du Gard rhodanien, du Grand Avignon ou encore du bassin de Pierrelatte-Tricastin. Plusieurs offres en apprentissage sont encore à pourvoir. Rien que sur la formation électrotechnique, une dizaine d'entreprises cherchent encore des alternants. 

"Il y a une réelle demande. Les industriels ont besoin de collaborateurs formés"

Il faut savoir que le centre de formation de Laudun-l'Ardoise a été créé à la demande des industriels du territoire. "Il y a une réelle demande. Les industriels ont besoin de collaborateurs formés (...) Les métiers sont très recherchés", atteste Sandie Porret, responsable communication du Pôle Formation UIMM Occitanie. 

Si l'une des principales voies est ici le nucléaire, la formation peut ouvrir à divers secteurs d'activités. Anthony Audigier, chargé de gestion administrative et commerciale sur le site de Laudun-l'Ardoise, explique : "Un électrotechnicien peut travailler dans une cave coopérative, dans l'agroalimentaire, dans le pharmaceutique, dans l'aéronautique... Tout va dépendre de la structure qui l'accueille. En chaudronnerie aussi, c'est très ouvert : alimentaire, chaîne de fabrication automobile..."

Un centre de formation "à taille humaine"

Il est encore possible pour les potentiels candidats de postuler pour la rentrée de septembre. L'alternance permet de mettre un pied dans le monde du travail, de toucher une rémunération et d'être ensuite "employable" directement. En plus, l'avantage du centre laudunois, c'est "sa taille humaine et son ambiance familiale", pointe Anthony Audigier. Les effectifs des classes ne dépassent pas 12 personnes. "Pour les jeunes plus en difficulté, c'est l'avantage d'avoir un formateur qui peut prendre plus de temps avec eux pour les accompagner sur les points bloquants. Et ceux qui ont plus de facilités, on peut les faire avancer plus vite aussi", ajoute-t-il. 

centre formation uimm laudun l'ardoise
Le centre de formation laudunois propose trois cursus en chaudronnerie et électrotechnique.  • photo Pôle Formation UIMM Occitanie

Le centre laudunois forme également des personnes en reconversion professionnelle ou en formation continue. Plus globalement, le Pôle Formation UIMM Occitanie propose dans ses quatre centres 40 parcours de formation allant du CAP au bac+5. À l'échelle de la région, 1 800 jeunes sont formés tous les ans. En France, on dénombre 110 Pôles Formation UIMM. 

Renseignements et contact sur le site du Pôle Formation UIMM en cliquant ici. 

Marie Meunier

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio