Éducation
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 08.04.2022 - corentin-migoule - 2 min  - vu 144 fois

L'IMAGE Une opération pédagogique renversante pour les collégiens salindrois

Ce vendredi matin, les 6e du collège de Salindres ont participé à une expérience réaliste à visée pédagogique. (Photo Corentin Migoule)

Ce vendredi matin, plusieurs dizaines de collégiens salindrois ont pris part à une expérience réaliste visant à les sensibiliser au port de la ceinture de sécurité. Cette opération pédagogique a été menée dans le cadre d'une tournée entreprise par le Syndicat mixte des transports du bassin alésien (SMTBA) et son délégataire Keolis. 

"Qui ne mettait pas la ceinture dans le bus avant ?" Interrogés par Christophe Rivenq, président d'Alès Agglomération, les petits salindrois, scolarisés en 6e au collège Jean-Baptiste-Dumas, ont été (trop) nombreux à lever la main. "On avait l'impression que ça ne servait à rien", a expliqué Jade. "Il n'y a personne qui la met", a-t-elle poursuivi, brandissant "l'effet de groupe". "Quand on est au fond, on pense qu'il peut rien nous arriver", a quant à lui justifié Matteo.

Ainsi, la tournée entreprise par le Syndicat mixte des transports du bassin alésien, avec l'appui de son délégataire Keolis, a pris tout son sens ce vendredi matin. Par petits groupes de dix à douze, les collégiens salindrois, après avoir scrupuleusement écouté les consignes édictées par Fabrice, le moniteur, ont pris part à une opération réaliste renversante (notre vidéo). Le car pédagogique dans lequel ils venaient de s'installer a simulé un retournement pour se retrouver sur le flanc, peu ou prou ce qui se produit lors de certains accidents de la circulation.

Après quoi, les collégiens ont travaillé leur sortie du véhicule dont ils se sont extraits en s'entraidant. Une expérience préalablement enrichie par des témoignages vidéos d'accidentés et une intervention de la Croix-Rouge pour une formation aux gestes de premiers secours. D'après une enquête réalisée en 2015, 70% des élèves avaient pour habitude de ne pas porter de ceinture de sécurité lors des trajets scolaires. Trois mois après un passage par le car pédagogique, le pourcentage chute à 50%.

Corentin Migoule

Corentin Migoule

Éducation

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais